Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23/10/2013

JEAN-PAUL DUPRE N'A PLUS D'ENCRE AU CORNET !

Je ne connaissais pas cette vieille expression qui m’a été rapportée par l’un des plus vieux habitants du petit village de Davejean où est né le député-maire de Limoux.

Je me suis donc renseigné aux meilleures sources de la langue française. Celui qui n’a plus d’encre au cornet est un homme dont l’esprit est épuisé, ou dans un autre sens, un homme qui n’a plus que le souffle.

Il aura fallu la sagesse d’un vieillard pour ouvrir les yeux d’une population non seulement révoltée, mais au surplus anormalement muette et résignée, ce qui constitue le dernier palier d’une démocratie en lambeaux, depuis longtemps bafouée.

Jean-Paul Dupré n’a plus d’encre au cornet ! C’est évident. Depuis quelque temps notre député aussi discipliné que partisan, vote des lois qu’il désapprouve et qu’il n’applique pas dans sa circonscription.

Il se prononce à l’Assemblée pour le mariage d’individus du même sexe ; mais lorsque deux couples d’hommes et de femmes se présentent en mairie pour officialiser leur union, voilà qu’il part en voyage en Russie aux frais du contribuable. Un peu comme si la connaissance approfondie du régime soviétique était bien plus importante que les lois de la République devenues dérisoires !

Parce que le Parti socialiste l’ordonne, Jean-Paul Dupré vote contre le cumul des mandats ; quand aussitôt après il annonce sa prétention d’être, sa vie durant et pour toujours, le maire de Limoux !

La fonction de notre député-maire ne pourra plus exister dans les faits à compter de 2017. Pourquoi donc persiste-t-il à tromper ses électeurs ? La vérité lui paraît-elle à ce point insupportable ?

L’analyse est aussi claire que l’eau de la source d’Alet en difficulté, dont il refuse obstinément de s’occuper. Dans l’avenir, Jean-Paul Dupré essayera de conserver coûte que coûte son mandat de député, car il ne pourra être remplacé par sa suppléante, elle-même frappée par la loi sur le cumul des mandats en tant que conseillère régionale.

Il se présentera aux élections municipales de 2014 et démissionnera quelques mois après afin de laisser la place à son premier adjoint déjà fort encombré par la charge de président de la communauté de communes du Limouxin et du Saint-Hilairois.

Ces choses-là sont-elles si difficiles à dire ? Pourquoi donc Jean-Paul Dupré veut-il trahir ; pourquoi se cache t-il ; pourquoi veut-il abuser de notre confiance ?

Il faudra bien qu’un jour s’éteigne ce détestable usage du cumul des mandats qui apporte à des notables ayant perdu toute notion de travail, une rente de situation perpétuelle de nature à grever lourdement le budget de la nation.

Nous souhaitons une opposition municipale ; nous ne désirons pas un maire à temps partiel ; nous ne voulons pas signer un contrat de gestion à courte durée déterminée avec un homme d’un autre temps qui a détruit plus qu’il n’a construit.

Gérard Jean

jean-paul dupré,démocratie,cumul des mandatsCumul1.jpg

Les commentaires sont fermés.