Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/10/2013

François Hollande, comme Jean-Paul Dupré, pulvérise des records d'impopularité !

Le chef de l'Etat chute à 26 % de bonnes opinions seulement, du jamais-vu pour un président dans l'histoire du baromètre BVA. 

• Impopularité pour le président et son premier ministre. La côte de François Hollande plonge de 6 points au mois d'octobre, avec 26% de bonnes opinions, ce qui en fait le président le plus impopulaire de toute la Ve République, dans le baromètre BVA*. Son premier ministre, Jean-Marc Ayrault, subit la même tendance, moins accentuée toutefois, avec une perte de 4 points l'amenant à 25% de bonnes opinions, un niveau analogue à celui de François Hollande. S'agissant du chef de l'Etat, la proportion des personnes interrogées qui disent avoir une mauvaise opinion de lui grimpe de 7 points d'un seul coup, pour atteindre 73%, précise cette étude commandée par Orange, L'Express, la presse régionale et France Inter.
«Jamais, en trente-deux ans de mesures, un président n'était tombé en dessous de 30% de bonnes opinions» dans une enquête BVA, souligne Gaël Sliman, directeur général adjoint de l'institut. Seuls les sympathisants socialistes ont encore, à 75%, une bonne opinion de François Hollande. Ceux qui ont voté pour lui au second tour «ne sont plus qu'un sur deux à avoir une bonne opinion de lui (51% contre 47%), ses alliés écologistes (54% de mauvaises opinions) et la gauche de la gauche (66% de mauvaises opinions) (étant) une nette majorité à le rejeter.» A droite, ils sont 97% à avoir une mauvaise opinion du président, soit «un niveau qu'aucun président n'avait atteint» dans le baromètre BVA. Quant à Jean-Marc Ayrault, il cumule 73% de mauvaises opinions (+4). 2% sont sans avis. Seuls 14% des sondés (-7) jugent que la politique menée par le tandem de l'exécutif est «efficace», 84% pensant le contraire.
Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, lui, tire son épingle du jeu. Il ne subit pas le contrecoup de l'impopularité de Hollande, mais gagne au contraire 9 points au palmarès des personnalités dont les sondés souhaitent qu'elles gagnent en influence. Il reste en tête de ce classement avec 58% de cote d'influence. A noter, sur cette échelle, la progression de Jean-Louis Borloo, désormais 3e (44%, +5). Loin, très loin, le premier secrétaire du PS, Harlem Désir, est 30e et dernier (11%, -1), juste derrière Cécile Duflot (14%, -2). 70% des personnes interrogées disent avoir une bonne opinion de Manuel Valls (29% pensent le contraire, 1% sont sans opinion). Le ministre recueille ainsi 68% chez les sympathisants de gauche comme chez ceux de droite.
• Le PS au même niveau que le FN
Enfin, les partis qui ont la meilleure cote sont l'UDI (44%) puis le MoDem (42%). Suivent l'UMP (36%) et le PS (28%)... qui arrive à égalité avec le FN. D'ailleurs, Marine Le Pen obtient 30% de cote d'influence (+4 points), une première pour la présidente du Front national. Sa nièce, Marion Maréchal Le Pen, elle aussi, progresse beaucoup, avec 43% de cote d'influence.

* Sondage réalisé par Internet les 24 et 25 octobre auprès d'un échantillon de 1050 personnes recrutées par téléphone et représentatif de la population française âgée de 18 ans au moins. Méthode des quotas. Marge d'erreur de 2,5 points pour un score de 20%, de 2,8 points pour un score de 30%.

Journal Le Figaro
AFP - 28 octobre 2013.

Les commentaires sont fermés.