Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/01/2014

De gauche à droite, du centre aux extrêmes, tout le monde s'accorde, Jean-Paul Dupré n'est plus légitime à Limoux. L'homme aura détruit plus qu'il n'aura construit !

Limoux à gauche.jpgMême eux en sont enfin persuadés ! 

Limoux et la Haute-Vallée de l'Aude sont sinistrées depuis longtemps. Le tissu économique a volé en éclats. Le chômage, surtout chez les jeunes et les plus de 50 ans, y est très important. Les services publics sont démantelés petit à petit. Les impôts locaux flambent... Le PS avec son député-maire J. P. Dupré gère depuis des décennies la baronnie limouxine et plonge l'Aude dans la catégorie des départements les plus pauvres de France ! (triste deuxième place derrière la Sainte-Saint-Denis).

Impôts locaux.
La ville de Limoux impose largement plus ses habitants : 479 euros par habitant, alors que la moyenne nationale est de 300 euros.

La dette de Limoux.
Elle représente 92,49 % des revenus annuels de la commune : un record ! Elle s'élève à 1122 euros par habitant, alors qu'elle est estimée à 935 euros en moyenne dans les villes similaires, soit 20 % plus élevée !
Si les limouxins doivent payer ces remboursements pendant des années (156 euros par habitant et par an), ce sont les banques les seules bénéficiaires (en 2011, la ville de Limoux leur a remboursé 1619000 euros et leur doit encore 11631000 euros).

Impôts sur le revenu.
La pauvreté se développe à Limoux plus qu'ailleurs. Alors que la moyenne nationale des revenus par foyer fiscal est de 21741 euros, elle est de 17956 euros dans la ville de Limoux !

Le chômage.
Une véritable plaie à Limoux : le taux de chômage était de 15,8 % de la population active en 2010 (chiffres révélés par pôle emploi). Il est estimé aujourd'hui aux alentours de 18 % !
Comment pourrions nous continuer à avoir confiance en ceux qui gèrent nos villes et nos villages alors qu'ils cautionnent, par leurs positionnements et leurs votes, la politique de régression du gouvernement.
Jean-Paul Dupré a voté : le traité européen, le recul du code du travail, la retraite à 66 ans, contre l'amnistie des syndicalistes, le recul des dotations de l'Etat aux collectivités territoriales.

Il est grand temps d'impulser une autre politique sur Limoux.

Source :
Limoux à gauche, enfin !
Distribution sur la voie publique - Extrait
8 novembre 2013 

Les commentaires sont fermés.