Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/01/2014

Tout pour moi, miettes pour certains, rien pour le plus grand nombre !

 jean-paul dupré,réserve parlementaire,quillan,espéraza,couiza,castelnaudary,alairac,villebazy,gardi,villar-saint-anselme,130000 €Journal Le Monde.Fr

Dans le cadre de la réserve parlementaire, c'est-à-dire l'enveloppe de "pognon" que chaque député touche en cours d'année, M. Dupré a obtenu 130.000 € pour aider les communes de sa circonscription... il y en a 252 !

Certes le magot n'est pas, proportionnellement adapté. Mais il le devient d'autant moins que ce Député ne se sert - uniquement ou presque - de cette enveloppe que pour sa ville... 

Ainsi, sur les 130.000 €, il a octroyé à Limoux 105.000 € car les finances locales sont exangues. Les 252 autres communes autres que celles du Maire-Sortant, attendront que la mâne veuille inverser les désidératas de celui qui ne sait pas gérer une cité, d'où son endettement, et qui impose ses choix pour éviter la faillite. Quillan, Espéraza, Couiza, Castelnaudary : pas un sou !

Seules quatre commpunes ont perçu une obole : Alairac, Villebazy, Gardie et Villar-Saint-Anselme. Quid des autres qui ont des projets, mais ne peuvent les finaliser faute de possibilités financières ?  

jean-paul dupré,réserve parlementaire,quillan,espéraza,couiza,castelnaudary,alairac,villebazy,gardi,villar-saint-anselme,130000 €
Centre.France3.Fr

Le chat !

 le chat,paul genois
Le chat est un des rares animaux à ne pas voir le "rouge". C'est ainsi, c'est dans sa nature, alors son instinct le conduit vers d'autres couleurs où il espère avoir son écuelle ! Les chats sont ainsi, et sont très souvent daltoniens quand cela leur va bien.
Pourtant ils ont, comme mission, de chasser les rats, ceux qui mangent le fromage avant d'avoir fait les parts égales pour tous ceux qui y ont droit.
Mais un chat est un matois qui sait griffer ceux qui l'ont accueilli, et aller se vautrer dans la litière de ceux qui le caresent dans le sens du poil... Sournois et indifférent à ce qu'il est, à ses origines, à son côté souvent batard, le chat qui ignore toujours le "rouge" veut parfois se voir, bien calé dans ses bottes, en tricolore. Oui mais, il lui manquera toujours une couleur dans ce ruban qu'il croit pouvoir usurper et mettre encore à son cou.
Le chat est fourbe et ingrat. Il ne répond pas aux injonctions, ni aux sollicitations. Indépendant, fier de sa seule importance, il revient toujours chez son maître qui lui donne l'écuelle.
Ah ! au fait, mon chat si capricieux, je l'ai appelé Max ! Depuis, il va de gouttière en gouttière et cherche son toit. Serait-il devenu Persan ?

Paul Genois
30 janvier 2014

27/01/2014

On rigole à Limoux comme nulle part ailleurs ! La meilleure blague des vingt-cinq dernières années !

En voiture voyageurs : les communistes et les socialistes préparent-ils le prochain départ de Jean-Paul Dupré ? 

Christian-Robert Bonnet, maire socialiste de Pieusse, Marie-Ange Larruy, conseillère municipale sortante de Limoux, responsable du parti communiste dans l'Aude, dissidente de ses camarades, l'adjointe de Limoux Colette Lagoutte, lancent un ultimatum au département qui ne soutiendrait pas la ligne ferroviaire Carcassonne-Quillan. C'est une manière très franche de désavouer leur collègue, maire et député de Limoux, qui s'endort sur le dossier depuis 37 ans ?

N'ont-ils pas compris ces braves gens, que Jean-Paul Dupré aura tout détruit à la fin de ses mandats ! Préférez-vous une liste ou un dessin ? Ne savez-vous pas que Jean-Paul Dupré est député de l'Aude et qu'il a compétence sur la troisième circonscription qui s'étend justement de Carcassonne à Quillan ?

Rail Carcassonne-Quillan.jpg

Limoux : Le département défend-il le rail ?

Le maire de Pieusse et vice-président de l’ALF interpelle le Département de l’Aude à propos de la ligne ferroviaire Carcassonne-Quillan.

«Je ne lâcherai rien». Christian-Robert Bonnet se bat pour le maintien et le développement de la ligne ferroviaire Carcassonne-Quillan. Le maire de Pieusse lance un ultimatum à ses collègues élus : «Je veux savoir, avant 2015, qui soutient le combat que nous menons depuis cinq ans». Impliquant avec lui ses camarades de l’ALF, association entièrement dédiée à cette lutte du rail, le vice-président pointe du doigt le non-positionnement du département à ce sujet.

«J’ai déjà fait remarquer au président André Viola qu’aucune mention de la ligne ferroviaire Carcassonne-Quillan n’était faite dans le projet Audevant». Il est la feuille de route de l’assemblée départementale pour les années à venir. «Certains élus m’ont répondu que ce combat n’entrait pas dans les compétences du conseil général», a poursuivi Christian-Robert Bonnet, «nous souhaitons toutefois qu’ils se manifestent davantage. Quand ils le veulent, ils le font, et même quand ça n’entre pas dans leurs compétences». La secrétaire Colette Lagoutte rajoute : «Au lieu de faire des ronds-points, ils feraient mieux de nous soutenir». Au final, les militants du rail se demandent si «la priorité n’est pas donnée aux routes et aux cars». Pour Marie-Ange Larruy, vice-présidente, cela est une hérésie de laisser tomber le rail alors que la fréquentation de la ligne «prend de l’essor, notamment depuis la mise en place du TER à 1 €».

Ce soutien, le président de l’ALF en a besoin car une réforme nationale menace 11 000 km de réseau ferroviaire. «L’État parle de se désengager en exerçant plus, sur ces tronçons de voie, son rôle d’autorité organisatrice des transports».

Patrick Bacot sait bien que si la réforme passe, le budget sur ces axes «dont le nôtre» sera revu à la baisse. Alors si un contrat de plan État-région prévoit en 2016 la réhabilitation de 12 km de voie entre Carcassonne et Limoux, qu’en sera-t-il pour le maintien et le développement de la portion Limoux-Quillan si l’argent venait à manquer ?

Une réunion publique se tiendra le 31 janvier, à 17 h 30, salle de la Cigale à Quillan.

Le débat sera engagé localement sur le sujet. L’ALF invitera les élus et notamment les têtes de listes des municipales à venir.

Hallucinant ! L'Aude veut vendre son plus gros trésor à l'Arabie : Jean-Paul Dupré oublie le dossier et s'endort dans l'avion, sur une musique de Carnaval !

 Alet - Eau minérale.jpg
Hallucinant ! L’Aude veut vendre son  plus gros trésor à l’Arabie : Jean-Paul Dupré oublie le dossier et s’endort dans l’avion, sur une musique de Carnaval !Alet - Eau minérale.jpg

 

Nous le savons bien, la vérité froisse. Quelques esprits intentionnés, parmi ceux qui figurent sur la liste « Limoux PS Pour Tous », vont encore s’offusquer ! Ce n’est pourtant pas de notre faute si le maire et le député de Limoux trompent et mélangent les genres.

Nous n’y sommes pour rien ! Jean-Paul Dupré et ses complices socialistes votent la loi sur le cumul des mandats, puis ils veulent continuer d’être maire et député à la fois ! Comme le dit la sagesse populaire, ils demandent le beurre, l’argent du beurre, le porte-monnaie de la fermière et son baiser ! N’est-ce pas un bel exemple de négation dans la démocratie, assortie de la plus virulente malhonnêteté intellectuelle ?

Comme en dictature, Jean-Paul Dupré occupe une chaise de la mairie de Limoux, depuis le 14 mars 1977. Depuis 37 ans, sectaire, méchant et sans partage, il démolit plus qu’il ne construit. Grand bien fasse à son électorat âgé et indigent, qui se contente des gros trous de voirie bouchés au goudron à la va-vite, de quelques fleurs, d’un verre de Blanquette, d’un repas de quartier, d’une part de gâteau offerte par le généreux élu avec l’argent de nos impôts.

Depuis 37 ans, Jean-Paul Dupré choisit le social clientélisme, ruineux et sans intérêt. Nous préférerions qu’il s’occupe du bien être de nos enfants, de leur avenir, de l’eau consommable dont ils auront besoin parce qu’elle sera de plus en plus rare et de plus en plus chère !

Chacun le sait, l’eau d’Alet alimente en partie la ville de Limoux. L’exploitation commerciale est abandonnée depuis trois ans. Le gâchis est scandaleux, inimaginable pour un homme au cerveau normalement constitué. L’une des plus importantes ressources minérales de France s’écoule en pure perte. Les sources d’Alet déversent dans l’Aude 300 litres d’eau à la seconde ; plus de 1000 M3 d’eau potable et minérale alimentent chaque heure qui passe… la mer Méditerranée !

Entre deux voyages aux frais de la princesse, au Vietnam et en Chine, le vice-président de la commission des affaires étrangères de l’Assemblée Nationale réfléchit, mais le trajet est long et il s’endort sur le dossier. Le sommeil porte conseil ! Dès son réveil, Pierre Durand, son acolyte des mauvais coups, lui apprend que l’on pourrait vendre la source minérale des eaux d’Alet au Qatar ou aux Émirats Arabes Unis ! En voilà une bonne idée dont s’amusent le président, l’adjoint, le maire et le député de Limoux !     

Le plus gros trésor de l’Aude vendu à l’Arabie… qui s’engagerait paraît-il par contrat à nous laisser quelques gouttes d’eau ! Adieu l’eau d’Alet du Pays Cathare. Bonjour l’incompétence et la bêtise. Ne dit-on pas que le cumul des mandats et l’argent qu’il rapporte peuvent sauver toutes les situations, même les plus ubuesques, n’est ce pas M. Dupré !

Gérard Jean

2014.01.27

Alet - Eau minérale - Carnaval.jpgCarnaval : les fêtes et l'eau d'Alet sur la Place
Journal Midi Libre
Edition du 17 février 2013 - X. C.

Ces élus qui nous ruinent : mais que fait Jean-Paul Dupré à l'Assemblée Nationale ? Mais que fait-il à Limoux ?

Jean - Paul DUPRE

(GROUPE SOCIALISTE, RADICAL, CITOYEN ET DIVERS GAUCHE ET APPARENTE)
Circonscription : 3
Département : Aude

Haut du formulaire

Cote de l'année             

Pour 2011/2012,
Jean - Paul DUPRE obtient la cote de : 0/5 
 

Cumul de points pour la législature 2007/2014 : 0/41

Bas du formulaire

 

Proposition de loi n°3981 déposée le 22 novembre 2011, de Louis Giscard d'Estaing, député du Puy-de-Dôme, relative à la généralisation de la photographie sur la carte Vitale dans le cadre de la lutte contre les fraudes sociales.

Ne s'engage pas

Proposition de loi n° 3992 déposée le 22 novembre 2011 de Daniel Spagnou, député des Alpes-de-Haute-Provence, tendant à modifier les conditions d’attribution de l’indemnité représentative de frais de mandat allouée aux parlementaires.

Ne s'engage pas

 

04-10-2011 - Les fraudes sociales ne doivent pas être une fatalité

N'était pas présent

13-12-2011 - Dette de l'Etat : on peut et on doit s'en sortir

N'était pas présent

14-02-2012 - 70 milliards d'économie à trouver d'urgence

N'était pas présent

http://www.argus-parlementaire.net/fiche/jean-paul-dupre/2014

Ces élus qui nous ruinent : la triste cote de Jean-Paul Dupré, d'après le très sérieux Argus Parlementaire ! (2010-2011 et 2007-2014).

Jean - Paul DUPRE

(GROUPE SOCIALISTE, RADICAL, CITOYEN ET DIVERS GAUCHE ET APPARENTE)
Circonscription : 3
Département : Aude

Haut du formulaire

Cote de l'année             

Pour 2010/2011,
Jean - Paul DUPRE obtient la cote de : 0/10 
 

Cumul de points pour la législature 2007/2014 : 0/41

Bas du formulaire

 

Proposition de loi organique n°2930, déposée le 3 novembre 2010 de M. Franck Marlin, député de l'Essonne, visant à rendre incompatible le mandat de parlementaire avec un emploi dans la fonction publique et à renoncer à tout type de mission rémunérée

Ne s'engage pas

Proposition de loi n° 2962 déposée le 18 novembre 2010, de Mme Véronique Besse, député de Vendée, visant à supprimer la Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l’Égalité (Halde)

Ne s'engage pas

Proposition de loi n°3088, déposée le 13 janvier 2011, de M. Jean-François Mancel, député de l’Oise, visant à réserver le statut de la fonction publique aux agents exerçant une fonction régalienne.

Ne s'engage pas

Proposition de loi n° 3328 déposée le 13 avril 2011, de M. Christian Vanneste, député du Nord, tendant à instituer le référendum d’initiative populaire.

Ne s'engage pas

Proposition de loi n°3363 déposée le 13 avril 2011, de M. Lionnel Luca, député des Alpes-Maritimes, tendant à réserver le versement de l’allocation de solidarité aux personnes âgées, de nationalité française ou ayant travaillé en France.

Ne s'engage pas

 

19-10-2010 - Les fonctionnaires sont-ils privilégiés ? le 19 octobre 2010

N'était pas présent

07-12-2010 - Baisser la dépense publique par la démocratie directe le 7 décembre 2010

N'était pas présent

15-02-2011 - Parlementaire ou fonctionnaire : il faut choisir le 15 février 2011

N'était pas présent

05-04-2011 - Contre une fiscalité du patrimoine anti-économique le 5 avril 2011

N'était pas présent

22-06-2011 - Ce que nous coûte l’immigration irrégulière le 22 juin 2011

N'était pas présent

http://www.argus-parlementaire.net/fiche/jean-paul-dupre/2014

Ces élus qui nous ruinent : l'affligeante note de Jean-Paul Dupré, d'après le très sérieux Argus Parlementaire ! (2009-2010 et 2007-2014).

Jean - Paul DUPRE

(GROUPE SOCIALISTE, RADICAL, CITOYEN ET DIVERS GAUCHE ET APPARENTE)
Circonscription : 3
Département : Aude

Haut du formulaire

Cote de l'année             

Bas du formulaire

Pour 2009/2010,
Jean - Paul DUPRE obtient la cote de : 0/7 
 

Cumul de points pour la législature 2007/2014 : 0/41

 

Proposition de loi de M. Edouard COURTIAL, député de l'Oise, visant à verser l'allocation de rentrée scolaire sous forme d'un titre spécial de paiement, n° 2190, déposée le 21 décembre 2009

Ne s'engage pas

Proposition de loi constitutionnelle de M. Marc LE FUR, député des Côtes-d'Armor, visant à interdire la présentation des lois de finances en déficit de fonctionnement, n° 2394, déposée le 30 mars 2010

Ne s'engage pas

Proposition de loi constitutionnelle de M. Alain MOYNE-BRESSAND, député de l'Isère, visant à permettre le retour à l'équilibre budgétaire, n° 2546, déposée le 20 mai 2010

Ne s'engage pas

 

13-10-2009 - Fiscalité : l'alibi écologique ?

N'était pas présent

08-12-2009 - Y a-t-il une bonne et une mauvaise dette ?

N'était pas présent

23-04-2010 - Hôpitaux : la convergence tarifaire public / privé

N'était pas présent

23-06-2010 - Le coût de la politique migratoire de la France

N'était pas présent

 http://www.argus-parlementaire.net/fiche/jean-paul-dupre/2014

Ces élus qui nous ruinent : la désolante note de Jean-Paul Dupré, d'après le très sérieux Argus Parlementaire ! (2008-2009 et 2007-2014).

Jean - Paul DUPRE

GROUPE SOCIALISTE, RADICAL, CITOYEN ET DIVERS GAUCHE ET APPARENTE
Circonscription : 3
Département : Aude

Haut du formulaire

Cote de l'année             

Pour 2008/2009,
Jean - Paul DUPRE obtient la cote de : 0/10 
 

Cumul de points pour la législature 2007/2014 : 0/41

Bas du formulaire

 

Proposition de loi organique n°1143 de M. Franck Gilard visant à rendre incompatible l'appartenance à la fonction publique pour les députés et pour les sénateurs

Ne s'engage pas

Proposition de loi de M. Jean-Marc ROUBAUD, député du Gard, visant à exonérer la résidence principale de l'impôt de solidarité sur la fortune, n° 1169, déposée le 15 octobre 2008

Ne s'engage pas

Proposition de résolution de M. Jacques REMILLER tendant à la création d'une commission d'enquête sur le coût économique de l'instabilité juridique en matière fiscale et sociale

Ne s'engage pas

Proposition de loi de M. Jean-Pierre GORGES, député d'Eure-et-Loire, instituant la liberté de recrutement par les collectivités territoriales, n° 1393, déposée le 21 janvier 2009

Ne s'engage pas

Proposition de loi de M. Eric Ciotti, député des Alpes-Maritimes visant à renforcer le service minimum dans les transports en commun, n° 1398, déposée le 21 janvier 2009

Ne s'engage pas

 

07-10-2008 - L'Europe et le contribuable : avantages et inconvénients

N'était pas présent

02-12-2008 - Retraites : la capitalisation est et restera la solution

N'était pas présent

27-01-2009 - Le train de vie des collectivités locales

N'était pas présent

28-04-2009 - Complexité administrative et instabilité juridique : le coût pour la France

N'était pas présent

09-06-2009 - Finances publiques et sortie de crise

N'était pas présent

 

http://www.argus-parlementaire.net/fiche/jean-paul-dupre/2014

Ces élus qui nous ruinent : La pitoyable cote de Jean-Paul Dupré d'après le très sérieux Argus Parlementaire ! (2007-2008 et 2007-2014).

Jean - Paul DUPRE

GROUPE SOCIALISTE, RADICAL, CITOYEN ET DIVERS GAUCHE ET APPARENTE
Circonscription : 3
Département : Aude

Haut du formulaire

Cote de l'année             

Pour 2007/2008,
Jean - Paul DUPRE obtient la cote de : 0/9 
 

Cumul de points pour la législature 2007/2014 : 0/41

Bas du formulaire

 

Proposition de loi numéro 130 déposée par Richard Mallié député des Bouches-du-Rhône tendant à modifier le régime d’abattement de la résidence principale pour le calcul de l’ISF.

Ne s'engage pas

Proposition de loi numéro 573 déposée par François Sauvadet, député de Côte-d'Or et par Charles de Courson député de la Marne, relative au retour à l'équilibre des finances publique.

Ne s'engage pas

Proposition de loi numéro 579 déposée par Frédéric Lefebvre député des Hauts-de-Seine et Pierre Méhaignerie député d'Ille-et-Vilaine visant à garantir l'équilibre budgétaire de l'État.

Ne s'engage pas

Proposition de loi numéro 592 déposée par Philippe Cochet, député du Rhône visant à la transparence des comptes des organisations syndicales.

Ne s'engage pas

Proposition de résolution numéro 989 déposée par Philippe Vitel, député du var, tendant à la création d'une commission d'enquête sur la gestion, le fonctionnement et les surcoûts des hôpitaux publics

Ne s'engage pas

 

23-10-2007 - Les coûts exorbitants du système de santé français

N'était pas présent

04-12-2007 - La dérive de la dépense locale

N'était pas présent

29-01-2008 - La moralisation de la vie politique

N'était pas présent

08-04-2008 - Croissance : le rapport Attali, et après ?

N'était pas présent

 http://www.argus-parlementaire.net/fiche/jean-paul-dupre/2014

Dette d'horreur.

Chaque seconde qui passe coûte 2490 € à notre pays ! A cette échelle, les chiffres donnent tout à la fois le vertige, et un sentiment de gâchis et de révolte.
Ce chiffre fait plus que galoper : il nous saigne à la vitesse de la lumière. Il correspond aux intérêts de la dette publique française. Pas à la dette elle-même, non ! Juste les intérêts !
La dette publique totale de notre pays est de 1 788 800 000 000 euros, près de mille huit cents milliards d'euros. Cela signifie que sur la tête de chaque Français, y compris les bébés et les vieillards, pèsent 25 0000 € de dette. Un an de salaire moyen.
Dans cette compétition internationale qu'est devenue la mondialisation, nous avançons avec des boulets aux pieds ! L'horreur économique ! Avec des chiffres aussi colossaux, c'est un peu comme sur le Titanic : pas possible de redresser la barre d'un seul coup. Le déficit a été de 90,2 % du PIB en 2012. Il va encore augmenter en 2013, pour atteindre 95 % - avant de refluer. Si tout va bien...
Cette facture ne nous est pas tombée dessus par hasard. Elle est le fruit d'une époque où l'on a laissé filer les déficits publics. En dix ans, cette dette a doublé ! Les gouvernements Raffarin, Villepin ou Fillon ont mystérieusement fermé les yeux sur ce gouffre qui ne cessait de s'élargir. Non seulement ils n'ont rien fait pour le combler, mais ils ont contribué à le creuser encore davantage : aujourd'hui, la droite, qui a laissé cette colossale ardoise, est bien malvenue de donner des leçons au gouvernement. Personne n'a envie de faire des économies, mais désormais, on n'a plus le choix : trouver 50 milliards d'euros est une question de survie, non pas tant pour notre génération, mais pour nos enfants, qui naissent aujourd'hui avec l'obligation de payer les dettes que nous avons contractées ! Qui peut vouloir une pareille chose pour ses enfants ?
Cependant, comme François Hollande l'a laissé entendre, il faudra que ces mesures soient justes : dans l'état actuel de notre pays, rien ne seraît pire que de faire peser une fois de plus l'effort sur les plus faibles. Et c'est là que l'équation risque d'être difficile à résoudre, dans un contexte où l'on veut relâcher la pression sur les entreprises pour favoriser l'emploi et où, donc, les recettes de l'impôt seront plus légères.
D'une manière ou d'une autre, il faut inverser la tendance, sortir de cette spirale infernale. La dette de notre pays, depuis que vous avez commencé à lire cet éditorial, s'est entre-temps alourdie de 180 000 € !

La Dépêche du Midi
Editorial
Edition du 24 janvier 2014
Dominique Delpiroux.

24/01/2014

J'embrouille, tu embrouilles, il embrouille ! Plus ou moins 22 % de chômeurs ?

J’embrouille, tu embrouilles, il embrouille !

Plus ou moins 22 % de chômeurs à Limoux-Ville ?

Motus !
Je ne vous l'dirai pas. 
Non, non, non.
Soyez patients. 
Ne comptez pas sur moi 
pour trahir le secret.
Vous allez être surpris, 
je n'vous dis que ça !

Super président de Comité des fêtes, bateleur de foire, amuseur de tapis, Jean-Paul Dupré est également un artiste de grand talent. Il est des qualités que l’on ne doit enlever à personne, pas même au maire de Limoux, roi de l’esbroufe !

D’ici les élections du mois de mars, nous aurons sans doute l’occasion de vous expliquer comment il est parvenu à dompter puis à museler la presse locale et régionale. La liberté d’informer, ou plutôt celle de désinformer lui est toute acquise avec la complicité de certains journalistes engagés jusqu’à la servitude.

L’histoire nous apprend que tous les monarques, sans exception, sont tombés un jour de leurs piédestaux. Ce jour là, bientôt proche, la démocratie retrouvera ses droits. Il faudra bien que celui qui la bafoue depuis trente ans, rende des comptes. Nous saurons alors pour quelle raison le responsable de la radio locale, qui exerce en parallèle une activité commerciale bien entendu rémunérée, est hébergé à titre gracieux dans les locaux municipaux de la rue du Palais, avec tous les avantages et les contreparties qui s’en suivent.

J’embrouille, tu embrouilles, il embrouille ! Revenons au maître de l’illusion et à sa dernière mystification.

D’après l’évaluation des habitants, effectuée en 2011, l’Insee nous apprend que 622 jeunes gens et jeunes filles recensés à Limoux, sont partis étudier et travailler ailleurs. Ils sont donc exclus des statistiques locales de Pôle Emploi. Malgré cela, alors que la population légale est en grande majorité retraitée et vieillissante, le nombre de chômeurs estimés sur Limoux-Ville est exorbitant, le taux des sans emplois est parmi les plus élevés de France.

Êtes-vous honnête ? Sans embrouille, dévoilez les chiffres secrets, répondez Jean-Paul Dupré !  Combien y-a-t-il de chômeurs à Limoux-Ville ? Quel était le taux de chômage à Limoux-Ville au 31 décembre 2013 ?

13,7 % dites-vous, c’est déjà énorme, mais peu importe le chiffre avancé concernant les 149 communes du bassin d’emploi de Limoux.

Vous êtes encore une fois malgré nous candidat à l’élection municipale, communiquez donc le nombre actuel des demandeurs d’emploi et leur proportion par rapport à la population active, DANS VOTRE COMMUNE !

Contredisez-nous publiquement, dites-nous si oui ou non, le taux de chômage de Limoux (ville) est inférieur à celui de Roubaix (ville) ? S’il est inférieur ou supérieur à 22 % ?     

    Gérard Jean

2014.01.24

 

 

 

Source :

Insee, recensement de la population 2011

Limites territoriales au 1er janvier 2013

Préfecture de la région Languedoc-Roussillon

Taux de chômage localisé par zone d’emploi

Journal du Net/Insee

 

jean-paul dupré,chômage,limoux-ville,22 %,j'embrouille
Médiapart - Quotidien-mark.blogspot.com

Motus !
Je ne vous l'dirai pas. 
Non, non, non.
Soyez patients. 
Ne comptez pas sur moi 
pour trahir le secret.
Vous allez être surpris, 
je n'vous dis que ça !

jean-paul dupré,chômage,limoux-ville,22 %,j'embrouille

Merci Jean-Paul ! Le sac à sous, sur l'air de Carnaval : La Bictourino.

 jean-paul dupré,merci jean-paul,le sac à sous,carnaval,la bictourino
podcast

 Merci Jean-Paul !
Le sac à sous, sur l’air de Carnaval : « La Bictourino ».

 Vive notre Jean-Paul
Qui vaut tant de pognon
Par mois quinze millions,
Jacqueline est ravie
D’avoir si cher mari.
Ô Fric, viens par ici !
Parti en mission pour la Chine
Sur le modèl’gauche caviar,
Il défend les pauvres gens
En remplissant son sac à sous.
Bientôt l’départ
Limoux au revoir
Argelès l’attend
Lui et son compte en banque,
Mais il promet
Chers ruinés,
Qu’vous aurez droit
À ses prières parfois,
Pour sans-emplois !
Une fois pourtant, rue du Palais
Douze douzaines d’œufs bien frais
Flac et floc sur notr’Dupré
S’y esclafaient
D’la tête aux pieds.
C’était Myrys
Comme un prémice.
Les cocos ont fui
Cett’ médiocratie.
Mais lui s’en fout
Ce sac à sous
Cent quatre vingt « briques » :
Comptez par an,
Pendant six ans !
Au château de Villegly
Où ruisselle l’argent
On est vite ébloui,
Sur terre un Paradis
Pour élus méprisants
Loin des fauchés maudits,
Dupré vit comme à l’époque des Rois
Bien sûr qu’il ne nous voit pas.
Dans son Comité d’soutien
Des hommes de main.
Qualifions de leurs vrais noms
Ces polissons,
Ces hors-la-loi d’action.
Merci Jean-Paul !  

Joseph Garrigues

20/01/2014

Le Solitaire.

 le solitaire,paul genois,20 janvier 2014

J’ai vu une bête blessée… Pourtant elle n’était pas chassée, mais dès lors, elle se mit à confondre ceux qui voulaient l’achever et ceux qui espéraient pouvoir la récupérer… Dans son affolement elle se trompa de camp et agressa ceux qui souhaitaient encore lui tendre la main.

Ainsi sont les « Solitaires », animaux ayant quitté leur meute et qui dès lors dérivent pour trouver pitance dans chaque auge que l’on peut leur proposer.

Le Solitaire est un animal redoutable qui peut, s’il se croit chassé, donner des coups de dents à ceux qui ne lui ont rien fait. Il ne distingue plus, il est, dans sa solitude devenu agressif et rien de moins qu’un récupérable par n’importe quelle étable.

Mais quand aucune nouvelle soue ne s’offre à lui, il cherche à mettre ses anciens congénères dans le bourbier dont il n’a jamais su se dépêtrer.

Le Solitaire est ainsi. Les chasseurs toujours aux affûts savent qu’il viendra un jour leur manger dans la main et n’ont pas armé leurs fusils… Ainsi pourras-t-il finir sa vie dans une espérance équivoque, malgré ses coups de gueule non écoutés, sans que l’on ne lui ait donné la parole ou tiré dessus. C’est le triste destin d’un Solitaire.              

Paul Genois

20 janvier 2014

Désolés chers électeurs, nous le sommes ! Le maire de Limoux communique à sens unique !

Désolés chers électeurs, nous le sommes ! Le maire de Limoux communique à sens unique !

 jean-paul dupré,désolés chers électeurs,le maire de limoux communique à sens unique,arcade,chômage

Il est un jeu gratuit et fort attrayant auquel se livrent les Limouxins une fois par trimestre… enfin pas tous, seulement ceux qui ne travaillent pas, contraints en grande majorité à l’inaction, au chômage, malheureuses victimes de l’appauvrissement de la ville.

Ils jouent en grand nombre parce qu’ils sont nombreux sans emploi. Si l’on s’amuse à Limoux, c’est bien connu, on n’y produit plus aucune richesse. Nous parlons de ces ouvriers d’usines, de ces agriculteurs, de ces viticulteurs, de ces employés de manufactures ; enfin de tous ceux qui pourraient contribuer avec leurs mains rugueuses à redresser l’économie d’une ville comme Limoux, devenue en vingt cinq ans la plus indigente du département de l’Aude, lui-même le deuxième plus pauvre de France !

La règle du jeu est simple, innocente et sans grand intérêt. Il s’agit en fait de réaliser une étude naïve de sociologie primaire comme le font de manière scientifique les étudiants en médecine.

Lorsque paraît « Arcade », le bulletin municipal, ou si vous préférez le livre d’images de la municipalité, vous devez vous appliquer à compter le nombre de photographies sur lesquelles figure le maire de Limoux. Pour la première fois nous allons vous aider !

Le numéro du mois de décembre 2013, n’est pas un bon crû, l’édition est chiche, avec seulement 45 clichés de Jean-Paul Dupré. On a connu dans le passé de bien meilleures performances. Six photographes de presse sont attachés au portrait exclusif de notre cher élu. Peut-être faudrait-il augmenter leur effectif ou mieux les rémunérer afin de favoriser le rendement à l’image ?

Ce nombrilisme, cette extravagance du paraître, cette maladie obsessionnelle de l’égo doit bien porter un nom que nous ignorons ? Ne s’agirait-il pas d’un orgueil démesuré ou d’une forme aiguë de mégalomanie ?

Votre physique n’est pas du tout déplaisant monsieur le Maire, mais sincèrement au lieu de subir plus de mille fois par an votre portrait, nous préfèrerions connaître les chiffres que vous conservez secrets !

Qu’en est-il du nombre de vos chômeurs dont le taux effrayant avoisine celui de la ville de Roubaix ? Qu’en est-il de la distribution de votre réserve parlementaire ? Combien d’entreprises, de commerces, d’usines ont tiré le rideau depuis le début de votre mandat ? Combien de services publics avez-vous contribué à détruire ? Avez-vous un jour subi les conséquences de votre désert médical ? Qu’en est-il de la dette exorbitante de la ville dont les intérêts font prospérer votre ami le banquier ?

            

Gérard Jean

20 janvier 2014

Pérez - Réserve parlementaire.jpg
"L'Indépendant avait sollicité les parlementaires audois pour leur demander de rendre publiques les subventions qu'ils avaient versées. A l'époque, seul Jean-Claude Pérez avait joué la transparence"

Source :
Journal L'Indépendant
Edition de l'Aude - L. R.
Mercredi 8 janvier 2014

19/01/2014

Cinq fruits et légumes par jour... Jean-Paul Dupré se trompe et croque chaque matin une "endormie" !

Cinq fruits et légumes.jpg

Cinq fruits et légumes par jour … Jean-Paul Dupré se trompe et croque chaque matin une « endormie » !

Je me suis pris d’amitié avec ce vieil homme plein de sagesse qui habite Davejean, cet aimable petit village à l’abri du temps, où Jean-Paul Dupré est né, il y a maintenant bien longtemps !

J’y retourne souvent et n’y rencontre jamais notre député-maire qui abandonne ses racines comme il abandonne Limoux, comme il délaisse son canton, comme il déserte la troisième circonscription de l’Aude, comme il lâche notre département, comme il répudie la région Languedoc-Roussillon ; comme il trahit la France !

On apprend beaucoup à Davejean ! Il y a les partisans, très peu nombreux en vérité. Ceux-là veulent ériger à Jean-Paul sur la place du village une statue en marbre rose de Caunes-Minervois, mais plus grande que celle de Georges Frêche à Montpellier ; au moins le double de celle du général Charles de Gaulle à Paris.

Ils sont admiratifs devant cet enfant du pays, pauvre et miséreux, devenu millionnaire en euros, milliardaire en anciens francs, grâce à la politique et au parti socialiste. Il n’a guère partagé, très peu travaillé et n’a jamais donné beaucoup d’argent. Il s’est enrichi de manière insolente et sait faire Carnaval, mais il a si bien amusé le bon peuple et fait tellement de belles promesses, qu’il mérite une bien grande reconnaissance.

 

Et puis il y a les autres à Davejean. Ceux qui considèrent le maire de Limoux comme un amuseur de tapis. Ceux qui manient avec délice l’expression populaire pour se moquer de cet enfant des champs qui n’a jamais franchi le seuil des dernières classes de l’enseignement secondaire et qui pourtant a fait apposer au lycée de Limoux, une immense plaque à sa pompe, à sa grandeur, à son éloge, comme s’il avait été un brillant élève sorti de l’École Polytechnique !

 

Depuis quelque temps, Jean-Paul Dupré croque paraît-il chaque matin une « endormie » ! Cette expression oubliée est amusante. Je me suis renseigné. « L’endormie » est une pomme qui assoupit les esprits. Sa consommation engendre un sommeil profond et provoque un réveil difficile. À la longue, les facultés mentales peuvent être amoindries.

À force d’entendre dire par ses collègues sur les bancs de l’Assemblée Nationale qu’il est bon de manger pour la santé cinq fruits et légumes par jour, le maire de Limoux a voulu essayer le régime et ses bienfaits. Le malheureux ne savait pas que « l’endormie » n’apporte rien de bon, qu’elle ôte toute volonté de bien faire et qu’elle transforme les hommes d’action en zombies de la République.   

            

Gérard Jean

19 janvier 2014

De quelle classe.jpg

De gauche à droite, du centre aux extrêmes, tout le monde s'accorde, Jean-Paul Dupré n'est plus légitime à Limoux. L'homme aura détruit plus qu'il n'aura construit !

Limoux à gauche.jpgMême eux en sont enfin persuadés ! 

Limoux et la Haute-Vallée de l'Aude sont sinistrées depuis longtemps. Le tissu économique a volé en éclats. Le chômage, surtout chez les jeunes et les plus de 50 ans, y est très important. Les services publics sont démantelés petit à petit. Les impôts locaux flambent... Le PS avec son député-maire J. P. Dupré gère depuis des décennies la baronnie limouxine et plonge l'Aude dans la catégorie des départements les plus pauvres de France ! (triste deuxième place derrière la Sainte-Saint-Denis).

Impôts locaux.
La ville de Limoux impose largement plus ses habitants : 479 euros par habitant, alors que la moyenne nationale est de 300 euros.

La dette de Limoux.
Elle représente 92,49 % des revenus annuels de la commune : un record ! Elle s'élève à 1122 euros par habitant, alors qu'elle est estimée à 935 euros en moyenne dans les villes similaires, soit 20 % plus élevée !
Si les limouxins doivent payer ces remboursements pendant des années (156 euros par habitant et par an), ce sont les banques les seules bénéficiaires (en 2011, la ville de Limoux leur a remboursé 1619000 euros et leur doit encore 11631000 euros).

Impôts sur le revenu.
La pauvreté se développe à Limoux plus qu'ailleurs. Alors que la moyenne nationale des revenus par foyer fiscal est de 21741 euros, elle est de 17956 euros dans la ville de Limoux !

Le chômage.
Une véritable plaie à Limoux : le taux de chômage était de 15,8 % de la population active en 2010 (chiffres révélés par pôle emploi). Il est estimé aujourd'hui aux alentours de 18 % !
Comment pourrions nous continuer à avoir confiance en ceux qui gèrent nos villes et nos villages alors qu'ils cautionnent, par leurs positionnements et leurs votes, la politique de régression du gouvernement.
Jean-Paul Dupré a voté : le traité européen, le recul du code du travail, la retraite à 66 ans, contre l'amnistie des syndicalistes, le recul des dotations de l'Etat aux collectivités territoriales.

Il est grand temps d'impulser une autre politique sur Limoux.

Source :
Limoux à gauche, enfin !
Distribution sur la voie publique - Extrait
8 novembre 2013 

Ohé, Ohé capitaine Dupré, réveillez-vous, le bâteau coule !

Chez nous en novembre :
16 chômeurs de plus chaque jour !
Situation tragique.
Jean-Paul Dupré, Président National des Missions Locales pour l'Emploi, abandonne le navire à la dérive !
La ville de Limoux frôle le record national des sans emploi !

Logo Pôle Emploi.jpg
Novembre 2013 - Aude

Hausse de 2 % par rapport à fin octobre en cat. A.
Fin novembre 2013, dans le département de l’Aude, 23 367 personnes sont inscrites à Pôle emploi en catégorie A.

Ce nombre est en hausse de 2 % par rapport à fin octobre (soit 458 demandeurs d’emploi supplémentaires). Sur un an, il augmente de 7,1 %. Sur l’ensemble de la région, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégorie A augmente de 1% par rapport à octobre (+7,8 % en un an).

Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégories A, B, C s’établit à 33 030 dans l’Aude fin novembre 2013. Ce nombre est stable par rapport à octobre (12 demandeurs d’emploi de moins). Sur un an, la hausse est de 6,1 %. Sur l’ensemble de la région, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégories A, B, C diminue de 0,3 % par rapport à octobre (+6,5 % en un an).

Source :
Observatoire Statistique
Pôle Emploi Languedoc-Roussillon

17/01/2014

Du gris au nègre !

 

limoux 2014,paul genois,du gris au nègre,17 janvier 2014
Du gris au nègre

 Les temps changent et les couleurs aussi… C’est le principe des saisons ! Mais chez  les hommes cela prend une autre dimension. Nous en voulons pour preuve, l’altération du gris avec le noir chez ceux qui se réclament du bleu, blanc, rouge.

Pas facile de se retrouver sur cette palette de couleurs. On explique !

Quand un « gris » (ainsi appelle t’on amicalement les hommes du Nord de l’Afrique) prétendant à la Mairie, veut se draper de l’écharpe tricolore, que fait-il sinon être le nègre - c’est-à-dire l’écrivain non avoué - du maire sortant. Le « nègre » qui écrit à sa place et lui tresse des éloges afin de pouvoir par la suite sortir de sa noire obscurité.

Mohamed/Maxime est ce Limouxin « nègre » dûment mandaté en sous-main de la politique locale et qui se plait à diffamer sur son « blog » de vrais Limouxins de souche et d’accuser ceux qui, selon lui, représentent à la fois la peste et le choléra.

Ce « nègre » là n’a pas de rang dans notre société locale et, en dehors des bars qu’il fréquente assidûment, n’a ni relation, ni amis. Que son travail de sape le maintienne dans sa noire position d’homme « nègre » de toute conviction… Nous lui souhaitons de s’évanouir avec sa « négritude » de notre paysage local. Et que sa photo avec écharpe tricolore qu’il n’a pas le droit de porter, hors de sa fonction d’officier d’état-civil délégué - ce qui est loin d’être le cas - disparaisse de toute propagande mégalomaniaque.

                                               Paul Genois

2014.01.17

10/01/2014

L'Ombre

Fantôme.jpg

Il a vécu à l’ombre des platanes du Tivoli. Lorsqu’il distribuait, dans l’ombre de sa fonction, des télégrammes qu’il ne pouvait lire, il attendait dans l’ombre, le pourboire du destinataire.

Venu, dans l’ombre en politique, il connut un blanquetier, ancien adjoint de l’ancien Maire et adjoint du nouveau : il se mit donc dans l’ombre et, comme les mousses sur les grands arbres, s’efforça de grandir ; toujours à l’ombre !

Lorsqu’il se sentit grand, il scia l’arbre qui l’avait fait grandir en lui donnant emploi et une certaine notoriété… Mais l’ombre suit toujours celui qui la précède et, ne pouvant lui-même jeter une ombre sur sa propre personne, il retrouva celui qu’il pouvait suivre, comme une ombre.

Ainsi est le destin d’une ombre qui ne se cache pas mais qui en trente années n’a fait que suivre ceux qui, mis en lumière, comptaient sur lui pour ne pas lui faire ombre.

Convaincu aujourd’hui d’avoir servi la ville dans l’ombre, il reçoit en pénombre une médaille de servitude, attribuée par ceux qui, pour une fois l’ont sorti de l’ombre.

Mais la nature des hommes est ainsi faite, et il y est déjà retourné… dans l’ombre !

Paul Genois.