Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/02/2014

COMMENT FABRIQUER PAR ARTIFICES UN BILAN RIDICULE : BILAN N° 3 DE JEAN-PAUL DUPRE, APRES 37 ANS DE SIEGE A L'HÔTEL DE VILLE.

L'art et la manière de s'approprier
le travail des autres,
ou
Comment fabriquer par artifices un bilan ridicule !

Qualité - Cadre de Vie
Bilan n° 3 de Jean-Paul Dupré
après 37 ans de siège à l'hôtel de ville.

"Aménagement d'emplacements
de stationnement pour les vélos ".
Vélos1.jpg
La mise en service de ce matériel urbain spécial réservé au stationnement
des vélos a demandé de longues années d'étude.
(Mandat de Jean-Paul Dupré 2008-2014)
Réalisation n° 3 de son prodigieux bilan !Vélos2.jpg
Quand enfin le projet a vu le jour, il n'y avait plus de vélos à stationner !Vélos3.jpg
Quel parc à vélos ?

L’Ombre du Maire-Sortant, qui se réjouit tant d’avoir obtenu par deux fois une étape du Tour de France au grand dam des Limouxins et surtout des commerçants qui furent enclavés dans leur ville comme dans un ghetto, se complaît à dire que Limoux possède aujourd’hui un parc à vélos !

C’est écrit dans le document de « Limoux (PS) pour tous », comme l’une des grandes réalisations du mandat précédent.

Nous avons cherché ce « parc » (!) et ne l’avons trouvé, ni devant le lycée, face au marchand de cycles ; ni devant la mairie, bien que nos policiers municipaux soient dotés de vélos ; ni devant la caserne de nos gendarmes équipés de bicyclettes ; ni devant le collège où les jeunes gens rangent leurs « mobs ».

Alors où est ce fameux parc à vélos, consacré comme une réalisation majeure de Jean-Paul Dupré pour son mandat de 2008 à 2014 ?

Sans doute dans la tête - et seulement dans la tête - de celui qui déraille à tout moment. De celui qui a toujours été sur le porte-bagages des autres et n’a jamais eu le courage ni la force de créer son propre peloton de Radicaux. Il va de soi que dans ce parc à vélos aussi imaginaire que sa représentativité locale, il a déposé depuis longtemps son guidon, croyant pouvoir toujours gagner en conservant la selle. Mais le pédalier n’est plus dans ses mollets. Il va rétrograder et retrouver sa vraie place… derrière !   

Les commentaires sont fermés.