Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/02/2014

37 ANS AURONT ETE NECESSAIRES A JEAN-PAUL DUPRE, POUR REFAIRE QUELQUES RUES DU CENTRE-VILLE... ET CE N'EST PAS ENCORE FINI, LA RUE PETIET SERA INAUGUREE... LE 23 MARS 2014 !

 Comment fabriquer par artifices un bilan ridicule : bilan n° 7 de Jean-Paul Dupré, après 37 ans de siège à l'hôtel de ville
ou
L'art et la manière de s'approprier
le travail des autres,

Qualité - Cadre de Vie
Bilan n° 7 de Jean-Paul Dupré
après 37 ans de siège à l'hôtel de ville.

"Réfection de nombreuses rues et places
tant en centre-ville que dans les quartiers".
Rue Petiet.jpgRue Petiet2.jpg
Tout à une fin !
La réfection de la Rue Petiet à Limoux
figurait depuis dix-huit ans, sur trois professions de foi
de Jean-Paul Dupré !

Elle a donné lieu à quelques dizaines de photographies
de presse
en grand aéropage !
Elle sera peut-être achevée pour le  premier tour des élections municipales 2014 !
Les habitants et riverains croisent les doigts !

Rue Petiet, Rue des Vieilles Prisons !

Voici plus de dix-huit ans, nous n’étions pas encore entrés dans ce nouveau millénaire, monsieur l’élu chargé de l’urbanisme, se félicitait que la municipalité dirigée par le Maire-Sortant, ait décidé la réfection de la rue Petiet…

Comme tout vieux Limouxin le sait, elle s’appelait auparavant : rue des Vieilles Prisons !

Et cet élu, toujours en activité pour quelques semaines, enfant de ladite rue Petiet, mériterait d’aller en prison pour avoir pendant plus de 18 ans, menti à ses voisins et à la population. Dès lors, la rue des Vieilles Prisons retrouverait son nom, et rares seraient les habitants qui iraient lui porter pitance.

Car elle est toujours et encore en chantier. Des mois et des mois de dérangements, d’interdictions, de nuisances pour tous les riverains qui croyaient enfin aux promesses d’il y a plus de 18 années (3 mandats) !

Certains sont morts avant que le chantier n’ait commencé… et les survivants espèrent pouvoir célébrer la fin de cette « monumentale » réalisation.

Combien devrait-on en mettre à « l’ombre » pour avoir autant menti à la population et failli à leur tâche ? Fin Mars, nous réouvrirons les portes des cellules pour ne plus entendre leurs élucubrations ce qui nous soulagera autant que l’arrêt du marteau piqueur ! 

Les commentaires sont fermés.