Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/03/2014

COMME UN STRATEGE MILITAIRE QUI SERAIT DEVENU FOU ET MEGALOMANE !

Comme un stratège militaire
qui serait devenu fou et mégalomane !
jean-paul dupré,marie-sortant,stratège militaire,sans bilan,économie moribonde,dette communale,médiathèque

Le maire-sortant de Limoux est subitement pris d’une frénésie médicalement inquiétante. Son comportement à l’approche des élections nous rappelle la démence de cet officier supérieur, dont les troupes avaient été totalement anéanties.

Son pays n’existait plus, ruiné par la misère et la désolation. Les habitants fuyaient la dévastation. L’économie était anéantie ; dans les villes, des quartiers entiers se vidaient ou brûlaient. Il n’y avait plus d’armée, les munitions faisaient défaut, le trésor de guerre avait été dilapidé, les soldats désertaient et leurs officiers devenaient félons.

Pendant ce temps, l’histoire nous raconte, que le fameux stratège militaire dont l’esprit était en déshérence, se faisait présenter des cartes d’état-major sur lesquelles il poussait à la baguette des régiments qui n’existaient plus sur le terrain ; il faisait virer de bâbord et de tribord des navires irréels, détruits, coulés par l’ennemi ; il plaçait sur des lignes de front imaginaires des rangées de canons dont il se croyait encore propriétaire. Bref, ce brillant généralissime avait d’abord basculé dans la mégalomanie, avant de sombrer dans la folie qui devait l’emporter.

En toute franchise, la santé du maire-sortant de Limoux nous inquiète jusqu’à la pitié ! Alors qu’il occupe un siège dans l’hémicycle de l’hôtel de ville depuis 37 ans, il se montre aujourd’hui incapable de produire un bilan qui lui appartienne, SON bilan, le fruit de son intelligence ou du travail personnel qu’il aurait pu fournir ; le résultat de son action, juste contrepartie de ses mirobolantes indemnités de fonction.

Jean-Paul Dupré, maire-sortant de Limoux depuis 25 ans, n’a pas de bilan ! Alors, il s’approprie sans scrupule celui des autres. Il fouille dans les tiroirs de Georges Frêche et de Christian Bourquin, pour s’emparer du projet de trains express à tarif réduit ; en même temps il fait main basse sur les plans techniques et l’étude de financement du parc régional d’activité économique Charles Cros, dont il n’est en aucune manière le maître d’œuvre.     

Jean-Paul Dupré a mis 25 ans pour ruiner la ville de Limoux. La dette communale est immense, sans fond ! Il n’a plus d’argent, plus de moyens, plus de bilan ; qu’à cela ne tienne, il vole celui des autres !

Les ronds-points, les routes, les entrées et sorties de ville, c’est lui qui les réalise et non pas le Conseil général de l’Aude ; il crée lui-même les lotissements et ce ne sont pas les constructeurs pavillonnaires qui investissent et prennent l’initiative ; il s’accapare sans vergogne du travail désespéré de l’Union des commerçants et artisans de Limoux qui tente de soutenir l’économie moribonde ; il confisque à son profit toutes les actions des associations et de leurs bénévoles.  

Presque tous les villages de l’Aude possèdent depuis longtemps leur médiathèque. Dupré promet la sienne depuis un quart de siècle. Sa bibliothèque publique a cinquante ans de retard, des milliers de livres offerts par les enseignants de Toulouse pourrissent depuis des années dans les greniers de l’hôtel de ville. Dupré a privé depuis toujours la jeunesse de Limoux de toute culture visuelle, informatique et numérique. Devant elle et devant l’Histoire, il sera responsable de ses échecs.  

Mais voilà le maire-sortant pris de remords ! Faute de bilan, il s’empare de celui de la Communauté de communes et de son fabuleux projet de pôle culturel. Exit les maires, exit les vice-présidents ! Le pion Pierre Durand n’est rien, sinon son faire valoir !

Comme le stratège militaire devenu fou et mégalomane, qui manœuvrait sur le papier avec sa baguette des blindés ou des transports de troupes imaginaires, Jean-Paul Dupré va construire, seul et sans argent, comme le créateur du ciel et de la terre, la réalisation du siècle ! Quelque chose du genre : unique au monde !

Sortez vos mouchoirs, nous allons pleurer de rire quand les 58 maires de la Communauté de commune, les 21 vice-présidents, le président du Conseil général de l’Aude, les conseillers régionaux revendiqueront un jour dans leurs bilans respectifs, la construction d’une médiathèque de 2000 M2, d’une école de musique avec quinze salles de répétition, d’un auditorium de 250 places, d’une salle polyvalente de 1200 places et de quelques musées sans rapport avec nos traditions, comme d'habitude aussi ruineux qu’inutiles.

Dupré n’aura jamais rien fait et c’est misère ! Cependant un jour viendra où tout un chacun voudra être propriétaire d’une partie de Limoux. Il ne nous restera alors que le service de l’état-civil et peut-être celui des élections !     

Gérard JEAN
2014.03.06

jean-paul dupré,marie-sortant,stratège militaire,sans bilan,économie moribonde,dette communale,médiathèque

Les commentaires sont fermés.