Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/03/2014

MON DIEU, PARDONNEZ LEUR, ILS NE SAVENT PLUS CE QU'ILS FONT !

 Le Monument aux Morts pour la France est un thème de Carnaval de la dernière ignominie !
Tout n'est pas permis, M. Dupré
en période de Carnaval !

Jean-Pierre Tailhan et Jean-Paul Dupré se moquent de l'Artiste, bafouent la Culture, insultent les Morts pour la France, portent en dérision sur la place publique notre Hymne national. 

   jean-paul dupré,jean-pierre tailhan,monument aux morts,artiste,culture,ignominie,avenue fabre-d'eglantine,esplanade françois mitterrand,général chanzy,général petiet   jean-paul dupré,jean-pierre tailhan,monument aux morts,artiste,culture,ignominie,avenue fabre-d'eglantine,esplanade françois mitterrand,général chanzy,général petiet 

Après avoir tout détruit de l'économie locale, vidé le centre historique de notre ville de toute activité professionnelle ; non contents d'avoir démoli le patrimoine cher aux Limouxins, laissé fuir vers d'autres cieux les services publics de première nécessité ; créé un véritable désert sanitaire où les soins de première urgence ne sont même plus assurés ; voila que nos fiers à bras Jean-Pierre Tailhan et Jean-Paul Dupré se moquent de l'Artiste, bafouent la Culture, insultent les Morts pour la France !
Leur dernière ignominie consistera tout simplement à déplacer le monument aux Morts de la guerre de 1914-1918, de l'avenue Fabre-d'Églantine vers l'esplanade François-Mitterrand, s'ils sont par malheur une nouvelle fois élus.
Ignares ils sont, incultes ils resteront, c'est là notre triste infortune ! Nous devons tout apprendre à ces spoliateurs de la chose publique. Leur dire par exemple tout le respect que nous devons au prodigieux sculpteur Paul Dardé !
Parce qu'ils n'ont pas reçu cette instruction qui leur fait à tout moment défaut, nous devons expliquer à Jean-Pierre Tailhan et à Jean-Paul Dupré, comment et dans quelles conditions, un artiste de grand renom conçoit un chef-d'œuvre et sa haute valeur symbolique.
Faut-il leur rappeler qu'un monument érigé par souscription publique, avec l'assentiment de tout un peuple, ne se détruit pas, ne se déplace pas, sauf dans les pays totalitaires de triste mémoire.
Est-il nécessaire de dire à ces messieurs, amuseurs de tapis à l'ego surdimensionné, qu'un artiste est propriétaire de son œuvre bien sûr, de sa position, de son élévation, mais également de l'environnement pour lequel elle a été précisément imaginée, adossée au cimetière Saint-Martin, face au carré des soldats Morts pour la France, près de la chapelle du Crucifix !  
Jean-Pierre Tailhan, qui voudrait paraît-il succéder à Jean-Paul Dupré lorsque ce dernier sera obligé de démissionner pour satisfaire aux lois de la République, s'amuse avec le monument aux Morts de la guerre de 1914-1918, jusqu'à en faire un thème de Carnaval et porte en dérision sur la place publique notre Hymne national.
Ces individus de basse nature ne méritent plus le port de l'écharpe tricolore qu'ils arborent. Pour justifier leur funeste projet, ils mentent effrontément en faisant croire que la position actuelle du monument a été la cause d'accidents de la circulation, de morts et de blessés, ce qui n'a jamais été le cas !
Bien au contraire, l'arrêt de la circulation, deux ou trois fois par an ainsi que la chaussée barrée par les cordons militaires, sont des actes forts de profond recueillement auxquels adhèrent pieusement et respectueusement les automobilistes.
Nous pouvons également suggérer à ces têtes décidément bien bornées, d'utiliser pour la commémoration de toutes les guerres, le très rare et magnifique monument aux Morts à l'effigie du général Chanzy, lui aussi érigé par souscription publique en l'honneur des héros de 1870. Il se trouve sur l'esplanade du Tivoli, ce qui permettrait de ne pas détourner la circulation, n'est-ce pas M. Tailhan ?
Enfin, plutôt que de voir dépenser l'argent que vous n'avez pas, ou des subventions qui vous seront attribuées, pour un ridicule déplacement de monument, nous préfèrerions que soit remis en état dans le cimetière, le carré des Morts pour la France que vous abandonnez sans respect, ou que soit apposée une plaque sur la tombe du célèbre général Petiet que vous ne connaissez sûrement pas, n'est-il pas vrai, M. Tailhan ? 

Gérard JEAN

2014.03.19

Monument aux Morts.jpg

Les commentaires sont fermés.