Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11/03/2014

N'Y AURAIT-IL PAS DEPUIS LONGTEMPS, UN GRAVE CONFLIT D'INTERÊTS AU DOMAINE DE NINAUTE ? LA COUR REGIONALE DES COMPTES DEVRAIT ÊTRE SAISIE !

CENTRE D'ACCUEIL ET D'HEBERGEMENT DE NINAUTE
C'EST PAS CLAIR !

N'Y AURAIT-IL PAS DEPUIS LONGTEMPS, UN GRAVE CONFLIT D'INTERÊTS AU DOMAINE DE NINAUTE ?

LA COUR REGIONALE DES COMPTES DEVRAIT ÊTRE SAISIE !

Dans qu'elle mesure des particuliers peuvent-ils élever,
faire soigner, entretenir leurs chevaux de race
dans un but lucratif, aux frais du contribuable Limouxin,
à hauteur d'un million d'euros ?
Question n° 8.jpgCheval pur sang arabe.jpg
Y a-t-il véritablement dissociation d'intérêts entre :
le Centre d'accueil et d'hébergement de Ninaute,
le Centre équestre municipal (Poney-Club de Limoux),
l'élevage privé de chevaux de race,
les employés communaux attachés au fonctionnement
des installations municipales ? 

27/04/2013

LES DECISIONS DE MONSIEUR LE MAIRE : OPAQUES COMME DU NOIR DE FUMEE... ET INCOMBUSTIBLES !

Un incendie sûrement accidentel, mais dont les conséquences vous le supposez pouvaient être catastrophiques, s’est déclaré dans la nuit de jeudi à vendredi, dans un immeuble proche de celui où se trouvent les services administratifs de la mairie. 

Les dommages matériels sont importants. Nous n’avons pas l’intention de vous relater les circonstances de cet accident qui aurait pu se produire dans n’importe quel autre endroit.
 

Mais cela nous permet de rafraîchir certaines mémoires, à propos d’une sombre affaire de spoliation de biens dont avait été victime l’ancienne propriétaire des lieux.
 

La ville de Limoux avait acheté à des conditions bizarrement avantageuses le siège social de l’entreprise « La Chausséria » qui connaissait de sérieuses difficultés financières, afin d’étendre ses capacités d’accueil.
 

Elle lorgnait avec envie le bâtiment contigu où se trouve l’enseigne du « Bar 2000 » encore visible. Pour se l’approprier sans trop dépenser, le maire Jean-Paul Dupré a pris sans aucun scrupule de moralité, un arrêté de mise en péril éminent, prétextant un risque certain d’effondrement, et il a contraint la malheureuse commerçante de cesser son activité gagne-pain !

 

Douze ans après un tel acte inqualifiable, qui aura permis au surplus d’éliminer une licence de débit de boisons, au profit de qui l’on sait, l’immeuble en question ne s’est pas écroulé, il n’est pas étayé, n’a pas été outre mesure sécurisé.

 

Mais, gaillard comme pas deux, « alors qu’il était frappé d’une mise en péril éminent », il renferme aujourd’hui du matériel technique coûteux, dans un local où pénètre à ses risques et périls selon la formule consacrée, le personnel municipal !   

Gérard JEAN

incendie,25 avril 2013,arrêté de mise en péril,licence de débit de boissons
  incendie,25 avril 2013,arrêté de mise en péril,licence de débit de boissonsincendie,25 avril 2013,arrêté de mise en péril,licence de débit de boissons
Photographies : Gérard Jean