Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/02/2014

EMMANUEL BRESSON, CANDIDAT AUX ELECTIONS MUNICIPALES DE CASTELNAUDARY, VOUS INVITE A PARTICIPER A LA PRESENTATION DE LA LISTE : CASTELNAUDARY RENOUVEAU.

Elections municipales 2014-1.jpg

Castelnaudary Renouveau Présentation.jpg

Emmanuel Bresson, candidat aux élections municipales de Castelnaudary,
vous invite à participer à la présentation de la liste
CASTELNAUDARY RENOUVEAU
VENDREDI 28 FEVRIER A 19 HEURES
au local Sport 2000, chemin du Chasselas, RN 113 (en face du Géant Casino)
Suivie d'un apéritif dînatoire offert
INFOS : 04 30 35 00 10

Elections municipales 2014-1.jpg

30/05/2013

L. Wauquiez : Je suis venu vous apporter un petit coup de chance.

Je vois en Emmanuel quelqu'un qui a envie de servir les autres, qui a la passion du territoire. Aujourd'hui, je suis venu vous apporter un petit coup de chance". Cinq jours après sa déclaration de candidature aux prochaines élections municipales, Emmanuel Bresson a reçu, hier soir, le soutien sans faille de Laurent Wauquiez. Etablissant un parallèle avec sa ville du Puy-en-Velay, qu'il a repris à la gauche il y a six ans, le vice-président de l'UMP et ancien ministre s'est employé à motiver la centaine de militants présents. "Il n'y a pas de fatalité, même dans une terre que la gauche tient d'une main de fer. Il n'y a pas de fatalité à ce que les entreprises de la ville ferment les unes après les autres", a-t-il insisté, évoquant le cas Spanghero dont il avait parlé quelques minutes auparavant avec un représentant syndical de l'entreprise.
"Cette ville, je compte bien la gagner"
De son côté, Emmanuel Bresson, devant une salle comble, a rappelé que Laurent Wauquiez incarnait cette "droite sociale à laquelle il adhère". Puis, il a décliné les grands axes de sa campagne. "La ville est abandonnée, l'emploie se raréfie, après l'abattoir, c'est maintenant Spanghero qui ferme. Il va falloir aller chercher les investisseurs. On fera décoller la zone Nicolas Appert où prolifèrent les orties et les herbes folles", a-t-il déclaré. Le candidat UMP a également insisté sur le canal du Midi, "un joyau oublié, négligé", sur la politique environnementale qu'il compte mettre en œuvre. "Quand on résiste, on finit toujours par gagner et cette ville, je compte bien la gagner", a conclu Emmanuel Bresson, citant le général de Gaulle. Le député-maire du Puy-en-Velay a inauguré la permanence de campagne d'Emmanuel Bresson dédiée à Jean-Pierre Cassabel.

Journal L'Indépendant
Edition locale
A. P.

castelnaudary,wauquiez,emmanuel bresson,jean-pierre cassabel,spanghero
Photographie : Journal L'Indépendant/D.Rumeau.

26/05/2013

Emmanuel Bresson se présente aux municipales de Castelnaudary.

Le maire de Belcaire, ex-candidat aux législatives et patron de l'UMP dans l'Aude a donc tranché : c'est lui qui partira en tête de liste pour la liste Castelnaudary Renouveau aux municipales de 2014. Emmanuel Bresson avait déjà annoncé qu'il ne se représenterait pas à Belcaire, a pesé le pour et le contre, mis en veille son activité professionnelle et convoqué la presse pour une annonce officielle, hier matin. Autour de lui sur la photo, de vieilles connaissances : Daniel Arata, mais aussi Monique Tremblay (représentant Bernard Embry... «empêché"), Claude Spanghero, Jean Belloc, Isabelle Agut, des Jeunes Populaires comme Quentin Servant. Et dans les coulisses on apprend l'implication d'Éric Thomas, Muriel Brunel et Bernard Rouy qui aurait insisté depuis des mois pour qu'Emmanuel Bresson prenne la tête de liste. La liste se veut ouverte au centre et à la société civile. La consigne sera de ne "pas faire campagne contre Patrick Maugard" (qui a affirmé qu'il se représentera en 2014) mais "pour Castelnaudary". "Je ne veux pas venir en politicien", a encore insisté le patron départemental de l'UMP, "mais en bâtisseur".
Son métier : développer.
Économiste de formation, développeur depuis plus de vingt ans, chargé par Alain Juppé de développer les zones franches urbaines de la rive droite de Bordeaux, puis développeur territorial d'entreprises, Emmanuel Bresson dispose de réseaux et de connaissances qu'il compte appeler à contribution pour le développement économique du PRAE. Sa priorité est néanmoins le centre-ville, "de porter un projet urbain ambitieux et crédible sans augmentation d'impôts. C'est une règle qu'on inscrira dans le marbre : notre ambition est de réanimer la ville sur le plan économique avec l'obsession de créer des emplois. Nous allons être des développeurs, des gestionnaires, très attentifs aux attentes des commerçants, des chefs d'entreprise locaux". Comme à Belcaire, la piste passe aussi par "le développement durable, afin de faire de Castelnaudary une ville exemplaire en la matière en six ans".
Un Auvergnat parachuté.
Le maire de Belcaire (jusqu'au terme du mandat) sait qu'on lui reprochera d'être un parachuté. "Je l'étais à Belcaire en 2001 (il s'y est installé en 1997), et nous avons réalisé de belles choses. Le meilleur bilan que je puisse citer, c'est l'augmentation de 17 % de la population de Belcaire". Tombé amoureux de l'Aude (son épouse est enseignante) en s'y installant fin des années 90, il admet pour la formule "ne pas être né les deux pieds dans le cassoulet, mais adorer ce plat", et signera pour un logement dans les jours qui viennent. "En cas d'élection je m'installerai évidemment définitivement à Castelnaudary". Mercredi à 18 h, Laurent Wauquiez, ancien ministre, vice-président de l'UMP, maire du Puy-en-Velay et député de Haute-Loire viendra inaugurer les locaux. François Fillon apportera également son soutien dans le courant de la campagne. . Daniel Arata : "Avec Emmanuel la ville peut changer et la droite se renouveler"

Journal L'Indépendant
Edition locale
X. C.
26 mai 2013

Emmmanuel Bresson est candidat à la mairie de Castelnaudary.

 Le maire de Belcaire, ex-candidat aux législatives et patron de l'UMP dans l'Aude a donc tranché : c'est lui qui partira en tête de liste pour la liste Castelnaudary Renouveau aux municipales de 2014. Emmanuel Bresson avait déjà annoncé qu'il ne se représenterait pas à Belcaire, a pesé le pour et le contre, mis en veille son activité professionnelle et convoqué la presse pour une annonce officielle, hier matin. "Je ne veux pas venir en politicien, mais en bâtisseur" Autour de lui sur la photo, de vieilles connaissances : Daniel Arata, mais aussi Monique Tremblay (représentant Bernard Embry empêché), Claude Spanghero, Jean Belloc, Isabelle Agut, des Jeunes Populaires comme Quentin Servant. Et dans les coulisses on apprend l'implication d'Éric Thomas, Muriel Brunel et Bernard Rouy qui aurait insisté depuis des mois pour qu'Emmanuel Bresson prenne la tête de liste. La liste se veut ouverte au centre et à la société civile. La consigne sera de ne "pas faire campagne contre Patrick Maugard" (qui a affirmé qu'il se représentera en 2014) mais "pour Castelnaudary". "Je ne veux pas venir en politicien", a encore insisté le patron départemental de l'UMP, "mais en bâtisseur". Economiste de formation, développeur depuis plus de vingt ans, chargé par Alain Juppé de développer les zones franches urbaines de la rive droite de Bordeaux, puis développeur territorial d'entreprises, Emmanuel Bresson dispose de réseaux et de connaissances qu'il compte appeler à contribution pour le développement économique du PRAE. Sa priorité est néanmoins le centre-ville, "de porter un projet urbain ambitieux et crédible sans augmentation d'impôts. C'est une règle qu'on inscrira dans le marbre : notre ambition est de réanimer la ville sur le plan économique avec l'obsession de créer des emplois. Nous allons être des développeurs, des gestionnaires, très attentifs aux attentes des commerçants, des chefs d'entreprise locaux". Comme à Belcaire, la piste passe aussi par "le développement durable, afin de faire de Castelnaudary une ville exemplaire en la matière en six ans". Le maire de Belcaire (jusqu'au terme du mandat) sait qu'on lui reprochera d'être un parachuté. "Je l'étais à Belcaire en 2001 (il s'y est installé en 1997), et nous avons réalisé de belles choses. Le meilleur bilan que je puisse citer, c'est l'augmentation de 17 % de la population de Belcaire". Tombé amoureux de l'Aude (son épouse est enseignante) en s'y installant fin des années 90, il admet pour la formule "ne pas être né les deux pieds dans le cassoulet, mais adorer ce plat", et signera pour un logement dans les jours qui viennent. "En cas d'élection je m'installerai évidemment définitivement à Castelnaudary". Mercredi à 18 h, Laurent Wauquiez, ancien ministre, vice-président de l'UMP, maire du Puy-en-Velay et député de Haute-Loire viendra inaugurer les locaux. François Fillon apportera également son soutien dans le courant de la campagne. . Daniel Arata : "Avec Emmanuel la ville peut changer et la droite se renouveler".

castelnaudary,emmanuel bresson,castelnaudary renouveau,belcaire,électionsPhotographie : Rumeau/Journal Midi Libre

Journal Midi Libre
Edition locale
X. C.
26 mai 2013.