Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/03/2014

LE CHÔMAGE EXPLOSE EN FEVRIER ET BAT UN NOUVEAU RECORD !

Dupré chômage.jpgparti socialiste,chômage,jean-paul dupré,mensonge permanent

Monsieur le président national des Missions locales pour l'emploi n'assume pas ! Chez nous, en février, 14 chômeurs de plus chaque jour !

Cumul des mandats :
"Qui trop embrasse mal étreint"

Ohé, Ohé capitaine Dupré,
réveillez-vous, le bateau coule !

Chez nous, en Février :
14 chômeurs de plus chaque jour !
Situation tragique.
Jean-Paul Dupré, président national des Missions locales pour l'emploi, abandonne le navire à la dérive !
La ville de Limoux frôle le record national des sans emploi !

Pôle Emploi - Logo.jpg
Février 2014 - Aude

Hausse de 1,6 % par rapport à la fin du mois de janvier  2014 en catégorie A.

A la fin du mois de février 2014, dans le département de l’Aude, 23 801 personnes sont inscrites à Pôle emploi en catégorie A.

Ce nombre est en hausse de 1,6 % par rapport à fin du mois de janvier 2014 (soit 382 demandeurs d’emploi supplémentaires). Sur un an, il augmente de 5,8 %. Sur l’ensemble de la région, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégorie A augmente de 1% par rapport à janvier (+6,1 % en un an).

Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégories A, B, C s’établit à 33 091 dans l’Aude à la fin du mois de février 2014. Ce nombre reste stable par rapport à janvier (soit 13 demandeurs d’emploi de moins). Sur un an, la hausse est de 4 %. Sur l’ensemble de la région, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégories A, B, C reste stable par rapport à janvier (+4,6 % en un an).

Source :
Observatoire Statistique
Pôle Emploi Languedoc-Roussillon

Pôle Emploi - Logo.jpgemploi,chômage,14 chômeurs par jour,statistiques du mois de février 2014emploi,chômage,14 chômeurs par jour,statistiques du mois de février 2014

08/03/2014

19791 BENEFICIAIRES DU RSA DANS L'AUDE : L'ELECTORAT QUE PREFERE LE PARTI SOCIALISTE EST EN CONSTANTE AUGMENTATION.

pierre bac,revenu de solidarité active,rsa,19791 bénéficiaires,troisième rang national

19791 bénéficiaires du RSA dans l'Aude !

Le département de l'Aude
se classe troisième au plan national
pour le nombre de bénéficiaires
du revenu de solidarité active !
 

pierre bac,revenu de solidarité active,rsa,19791 bénéficiaires,troisième rang national

EN 2014, LE NOMBRE DE BENEFICIAIRES DU RSA EXPLOSE !

En 2013, le nombre avait déjà augmenté d'un millier. En 2014, le département prévoit près de 700 nouveaux inscrits. Soit 236 M€ pour les dépenses sociales au total. Avec 236 M€, la solidarité représente le tiers du budget du conseil général et plus de la moitié des dépenses totales. Et cette part ne va pas décroître, a-t-on appris, hier, lors de la session du conseil général. Conséquence d'une situation économique morose, la part consentie à l'aide sociale et à l'insertion gonfle en 2014 de 11,3 %, soit 102 M€. C'est l'augmentation importante du nombre de bénéficiaires du Revenu de solidarité active (RSA) qui est à l'origine de cette inflation. Anne-Marie Jourdet, vice-présidente du conseil général chargée de la solidarité, a annoncé qu'en 2013, leur effectif avait cru d'un millier, soit 19 091 personnes concernées. Et pour 2014, 700 nouveaux bénéficiaires sont programmés, malgré un contexte économique plus favorable. Pour le seul versement du RSA, une enveloppe de 88 M€ (+ 22 % par rapport à 2013) a été adoptée ; alors que l'Aude se situe au 3e rang national pour la part de bénéficiaires du RSA au sein de la population.

La croissance de ces dépenses nourrit des inquiétudes au sein de l'assemblée départementale. Robert Dejean, pour l'opposition, craint que "les réserves budgétaires soient épuisées", si l'État ne soutient pas davantage le conseil général. À ce sujet, André Viola, président du conseil général, a indiqué que "pour la première fois depuis dix ans", l'État était présent "mais ce n'est qu'un début de réponse, une bouffée d'oxygène". Il annonce qu'un tiers du montant des dépenses sociales jusqu'alors non compensées pour le Département va être pris en charge dès cette année par l'État. "Nous allons nous battre pour obtenir plus. L'objectif, c'est que 100 % des dépenses soit prises en charge en 2017", a annoncé le président. Avant de faire part d'autres inquiétudes : le conseil général assumera, dès cette année, de nouveaux services dont la gestion du Fonds unique logement, dispositif permettant d'aider les personnes les plus défavorisées.

Assuré jusqu'alors par la Caisse d'allocations familiales, ce service sera géré par le département en juillet. La collectivité va donc devoir embaucher quelques agents supplémentaires. Autre dossier particulièrement surveillé par le département : la réforme des Établissement et services d'aide par le travail (ESAT), pour le public handicapé, afin d'augmenter le nombre de places proposées, alors qu'un projet de transfert de la gestion de ces établissements vers les conseils généraux est en projet. L'examen du budget dédié à la solidarité a donné lieu à une discussion sur le projet de réforme des collectivités et sur leurs futures compétences. André Viola a précisé que la solidarité, tant vers les populations que pour les territoires, resterait du ressort des conseils généraux : "Le département est un échelon indispensable en milieu rural". Tout en confessant que quelle que soit la réforme, il faudra toujours une collectivité pour assurer cette lourde compétence sociale.

Journal L'Indépendant
Edition du 6 mars 2014
Laurent Costes

  
pierre bac,revenu de solidarité active,rsa,19791 bénéficiaires,troisième rang national

Depuis longtemps, trop, trop longtemps,
Jean-Paul Dupré assure sa réélection
avec les chômeurs, le clientélisme,
les bénéficiaires du revenu de solidarité active.


La misère et la plaisanterie ont assez durées !

 pierre bac,revenu de solidarité active,rsa,19791 bénéficiaires,troisième rang national

24/02/2014

LA VILLE DE LIMOUX CONNAÎT LE PLUS FORT TAUX DE CHÔMAGE DE TOUS LES TEMPS. JEAN-PAUL DUPRE SERA COMPTABLE DE CE MALHEUR AU REGARD DE L'HISTOIRE.

Question n° 3.jpg

Monsieur le Président national des Missions locales pour l'emploi, êtes vous incapable de donner le nombre de chômeurs, dans la seule ville de Limoux ?

Quel est le nombre de chômeurs
dans la seule ville de Limoux,
au 31 janvier 2014 ?

Les chiffres du bassin d'emploi ne nous intéressent pas !
Les statistiques éculées de 2010 encore moins ! 

Question n° 2.jpgemploi,chômage,nombre de chômeurs,limoux ville,bassin d'emploi,31 janvier 2014

19/01/2014

Ohé, Ohé capitaine Dupré, réveillez-vous, le bâteau coule !

Chez nous en novembre :
16 chômeurs de plus chaque jour !
Situation tragique.
Jean-Paul Dupré, Président National des Missions Locales pour l'Emploi, abandonne le navire à la dérive !
La ville de Limoux frôle le record national des sans emploi !

Logo Pôle Emploi.jpg
Novembre 2013 - Aude

Hausse de 2 % par rapport à fin octobre en cat. A.
Fin novembre 2013, dans le département de l’Aude, 23 367 personnes sont inscrites à Pôle emploi en catégorie A.

Ce nombre est en hausse de 2 % par rapport à fin octobre (soit 458 demandeurs d’emploi supplémentaires). Sur un an, il augmente de 7,1 %. Sur l’ensemble de la région, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégorie A augmente de 1% par rapport à octobre (+7,8 % en un an).

Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégories A, B, C s’établit à 33 030 dans l’Aude fin novembre 2013. Ce nombre est stable par rapport à octobre (12 demandeurs d’emploi de moins). Sur un an, la hausse est de 6,1 %. Sur l’ensemble de la région, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégories A, B, C diminue de 0,3 % par rapport à octobre (+6,5 % en un an).

Source :
Observatoire Statistique
Pôle Emploi Languedoc-Roussillon

27/10/2013

Limouxin réveille toi ! Le taux de chômage à Limoux frôle le record national ! Qui est responsable d'après toi ?

Chez nous en septembre :
16 chômeurs de plus chaque jour
!
Et pourtant, Jean-Paul Dupré est président national des Missions locales pour l'emploi !

Logo Pôle Emploi.jpg

Septembre 2013 - Aude

Hausse de 2 % par rapport à fin août en Cat.A

Fin septembre 2013, dans le département de l’Aude, 23 762 personnes sont inscrites à Pôle emploi en catégorie A.

Ce nombre est en hausse de 2 % par rapport à fin août (soit 475 demandeurs d’emploi supplémentaires). Sur un an, il augmente de 11,7 %. Sur l’ensemble de la région, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégorie A augmente de 1,3% par rapport à août (+9,8 % en un an).

Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégories A, B, C s’établit à 32 929 dans l’Aude fin septembre 2013. Ce nombre affiche une hausse de 0,5 % par rapport à août (soit 157 demandeurs d’emploi supplémentaires). Sur un an, la hausse est de 8,8 %. Sur l’ensemble de la région, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégories A, B, C augmente de 0,3 % par rapport à août (+8,5 % en un an).

Source :
Observatoire Statistique
Pôle Emploi Languedoc-Roussillon.

 

chômage,limoux,septembre 2013

06/06/2013

Ce n'est pas nous qui le disons... même si nous le pensons depuis longtemps Monsieur Dupré !

Emplois d'avenir, une gageure ou une imposture ? Fin avril, 17200 contrats signés pour un objectif de 100.000 !

Ce que monsieur le maire, député, vice-président de la communauté des communes, président national des missions locales pour l'emploi ne vous dit pas :

Face au bilan modeste des emplois d’avenir, le Président de la République a évoqué son ouverture au secteur privé. Cette annonce fait suite à plusieurs prises de position, qui, toutes soulignent les difficultés de mise en œuvre du dispositif.
Cet appel du pied au privé est à mettre en concordance avec le bilan modeste des six mois d’existence du dispositif. Fin avril, selon le ministère du Travail, 17 200 contrats (hors emplois d’avenir professionnel) avaient été signés (à 43 % dans le secteur associatif et à 35 % dans les collectivités) pour un objectif de 100 000 à la fin de l’année.
Alors qu’au démarrage du projet le ministère avait enjoint les préfets à « privilégier » les CDI, seuls 5 % de ces contrats étaient des CDI, plus de la moitié (55 %) des CDD de trois ans, et un sur quatre (26 %) des contrats de 1 à 2 ans. Egalement, les jeunes des quartiers classés en ZUS (zones urbaines sensibles), qui constituent pourtant une des cibles prioritaires, ne représentent que 17 % des embauchés.
Lors de son déplacement aux Mureaux, le Président de la République a indiqué viser les 30 % d’ici à 2015, notamment en élargissant le dispositif aux jeunes diplômés. Ces faiblesses ont été épinglées par le Conseil d’analyse économique (CAE), dans une étude publiée le 24 avril dernier, qui préconise d’attribuer les fonds dévolus aux emplois d’avenir à « des mesures plus efficaces ». Les emplois d’avenir « doivent être réorientés vers le privé » pour y financer 120 000 contrats (aidés à 50 %), avec « une formation exigeante » à mi-temps, précise l’étude.
Globalement, pour insérer les 900 000 jeunes « à la dérive » ne cherchant plus d’emploi, la politique du gouvernement est « mal orientée », juge le Conseil d'analyse économique.

La Gazette des Communes
6 mai 2013

 

emplois d'avenir,conseil d'analyse économique

Jean-Paul Dupré, député de la République, était malhonnête lorsqu'il attaquait outrageusement Nicolas Sarkozy !

Le chômage grimpe à 10,4 % en métropole, record depuis 1998.

Logo AFP.jpgEn France le taux de chômage a bondi à 10,4 % au premier trimestre 2013, soit 0,3 point de plus qu'au trimestre précédent, atteignant un niveau inégalé depuis 1998, a annoncé jeudi l'Insee.

Le chômage, en hausse depuis mi-2011, atteint 10,8 % (+0,3 point) avec les départements d'outre-mer (Dom). L'Institut national de la statistique et des études économiques a par ailleurs révisé à la baisse son estimation pour le quatrième trimestre 2012 à 10,1 % (-0,1 point) en métropole, et 10,5 % avec les Dom (-0,1 point également).

Selon les dernières prévisions de l'Insee, le chômage devrait poursuivre sa hausse pour atteindre 10,6 % de la population active en métropole mi-2013 et 11% avec les départements d'outre-mer.

Le record absolu en métropole est de 10,8 %, un chiffre atteint à deux reprises, en 1994 et en 1997.

Alors que François Hollande a maintenu la semaine dernière son objectif d'une "inversion de la courbe du chômage avant la fin de l'année", l'Ocde, à l'instar de l'Unedic (Assurance chômage), table sur une poursuite de la hausse en 2013 et 2014.

Le Fonds monétaire international (FMI) a de son côté jugé mardi "difficile" de parvenir à inverser la courbe d'ici la fin de l'année comme promis par le gouvernement.

Exceptionnellement, l'Insee n'a pas pu publier de statistiques complètes sur l'emploi (chômage détaillé par sexe et âge, caractéristiques des conditions d'emploi, proportion de personnes en sous-emploi...).

L'Institut de statistiques donne deux explications: en premier lieu, "la mise en place de nouvelles conditions d'emploi des enquêteurs", qui s'est traduite "par une période de transition pendant laquelle le nombre d'enquêteurs disponibles n'a pas permis de couvrir l'ensemble du territoire de façon uniforme. Ceci a généré un surcroît de non-réponse qui a accru les marges d'incertitude de l'enquête".

En outre, "cette situation a coïncidé avec le déploiement d'une refonte du processus de production de l'enquête Emploi : amélioration du questionnaire et réécriture de la chaîne de traitement des informations recueillies", indique-t-il.

Au terme d'une expertise méthodologique, l'Insee "publiera des indicateurs plus détaillés dès qu'il sera en mesure de le faire".

Les chiffres trimestriels publiés par l'Insee sont issus d'une projection établie à partir d'une enquête menée auprès de 100.000 personnes. L'Insee considère comme chômeurs les personnes de plus de 15 ans cherchant activement un emploi et n'ayant pas travaillé au cours de la semaine de référence de l'enquête, conformément aux normes du Bureau international du travail (BIT).  Logo AFP.jpg

AFP - 6 juin 2013.

05/06/2013

CHEZ NOUS ! 685 DEMANDEURS D'EMPLOI SUPPLEMENTAIRES AU MOIS D'AVRIL 2013 : SOIT 23 CHÔMEURS DE PLUS PAR JOUR !

Ce que M. Jean-Paul Dupré, maire, député, président national des missions locales pour l'emploi, vous cache !

pôle emploi,situation emploi,chômage,aude,avril 2013 

Avril 2013 - Aude

Hausse de 2,4 % par rapport à fin mars 2013 en cat. A

Fin avril 2013, dans le département de l’Aude, 23 395 personnes sont inscrites à ôle emploi en catégorie A.

Ce nombre est en hausse de 2,4 % par rapport à fin mars (soit 547 demandeurs d’emploi supplémentaires). Sur un an, il augmente de 16 %. Sur l’ensemble de la région, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégorie A augmente de 2,8% par rapport à mars (+14,9 % en un an).

Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégories A, B, C s’établit à 33 083 dans l’Aude fin avril 2013. Ce nombre affiche une hausse de 2,1 % par rapport à mars (soit 685 demandeurs d’emploi supplémentaires). Sur un an, la hausse est de 14 %. Sur l’ensemble de la région, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégories A, B, C augmente de 2,4% par rapport à mars (+13,3 % en un an).

Observatoire statistique de Pôle emploi
Languedoc-Roussillon - Aude
Consultation du fichier Pdf détaillé.

18/05/2013

CHEZ NOUS ! 610 DEMANDEURS D'EMPLOI SUPPLEMENTAIRES AU MOIS DE MARS 2013 : SOIT 20 CHÔMEURS DE PLUS PAR JOUR !

Mariage contre nature : le terrible échec de François Hollande et de Jean-Paul Dupré, maire de Limoux, président national des missions locales pour l'emploi.

 françois hollande,jean-paul dupré,échec,chômage,bassin d'emploi de limoux,quatrième trimestre 2012.

Ce que monsieur le maire, député, vice-président de la Communauté des communes, président national des missions locales pour l'emploi vous cache :

Echec2.jpg

A la fin du mois de mars 2013, dans le département de l’Aude, 22848 personnes sont inscrites à Pôle emploi en catégorie A.

Ce nombre est en hausse de 2 % par rapport à la fin du mois de février 2013 (soit 443 demandeurs d’emploi supplémentaires).
Sur un an, il augmente de 12,8 %. Sur l’ensemble de la région, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégorie A augmente de 1,6% par rapport à février (+12,4 % en un an).

Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégories A, B, C s’établit à 32398 dans l’Aude à la fin du mois de mars 2013.
Ce nombre affiche une hausse de 1,9 % par rapport à la fin du mois de février 2013
 (soit 610 demandeurs d’emploi supplémentaires).
Sur un an, la hausse est de 11,6 %. Sur l’ensemble de la région, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégories A, B, C augmente de 1,1% par rapport à février (+11,4 % en un an).

Observatoire statistique de Pôle emploi
Languedoc-Roussillon - Aude
Consultation du fichier Pdf détaillé.

françois hollande,jean-paul dupré,échec,chômage,bassin d'emploi de limoux,quatrième trimestre 2012.

TAUX DE CHÔMAGE LOCALISES PAR ZONE D'EMPLOI
ZONE D'EMPLOI DE LIMOUX 
4e trimestre 2012

 En Languedoc-Roussillon, le taux de chômage, au quatrième trimestre 2012, a progressé de 0,3 point. Pour ce trimestre, ce sont les zones d'emploi de Limoux (+1,1 point), de Ganges(+0,9 point) et de Narbonne (+0,8 point) qui voient le taux de chômage augmenter le plus.
En une année, les zones d'emploi de Perpignan, Limoux, Agde-Pezenas ont vu le taux de chômage augmenter de plus de 1,5 point.
Sur la même période, l'évolution du Languedoc-Roussillon est de +1,2 point, celui de la France métropolitaine de +0,8 point.

Sur l'ensemble de la France métropolitaine, le taux de chômage augmente de +0,3 point au dernier trimestre 2012.
Les variations trimestrielles par zone d'emploi sont extrêmement variables (-0,1 point pour Corte, St-Gaudens ou Issoudun à +1,1 point pour Calvi, Sartène, Limoux).
 

françois hollande,jean-paul dupré,échec,chômage,bassin d'emploi de limoux,quatrième trimestre 2012.

29/04/2013

Ohé Jean-Paul, le bateau coule : 2889 demandeurs d'emploi dans le bassin de Limoux !

L’Observatoire statistique du Pôle emploi en Languedoc-Roussillon vient de publier les chiffres du chômage, dans le bassin de Limoux. Le maire-député-président national des missions locales pour l’emploi se garde bien de nous en parler, même entre deux superbes effets de manches. Nous avons les chiffres du mois de mars 2011, quels sont ceux du mois de mars 2013 ?

Malgré une population âgée et retraitée à l’abri du manque de travail, le total des demandeurs d’emploi dans le bassin de Limoux atteint à la fin du mois de mars 2011, le nombre effrayant de 2889, dont 1995 pour la seule catégorie A.

Source : Observatoire statistique du Pôle emploi Languedoc-Roussillon.
http://www.stats-emploi-lr.fr/IMG/pdf/DEFM_-_diapoLimoux....

La coupable inaction de Jean-Paul Dupré, président national des missions locales pour l'emploi : 5 millions de chômeurs de notre pays, inscrits aujourd'hui à Pôle emploi !

ll n’y a jamais eu autant de chômeurs en France !

Les chiffres du chômage du mois de mars, publiés jeudi 25 avril par le ministère du travail, confirment ce que l'on pressentait : le record du nombre de demandeurs d'emploi, qui datait jusqu'ici de janvier 1997, a été dépassé. 3 224 600 personnes sont désormais inscrites en catégorie A (aucune activité au cours du mois), contre 3 195 500 début 1997.

Si l'on inclut les demandeurs d'emploi ayant eu une activité réduite (catégories B et C), la France passe en mars le terrible cap des 5 millions d'inscrits à Pôle emploi (4,7 millions sur la seule métropole).

La hausse au mois de mars a de plus été particulièrement forte. En comptant les DOM, le nombre de chômeurs sans aucune activité (catégorie A) a bondi de 38 800 personnes. Sur un an, la hausse est de près de 350 000 chômeurs (+ 11,1 %), soit près de 1 000 demandeurs d'emplois supplémentaires par jour.

"Le taux de chômage (10,2 % de la population active fin 2012), en augmentation, reste inférieur au record de 1997 (10,8 %)", tente de rassurer le ministère du travail dans son communiqué. Entre 1997 et 2013, la population active française a en effet fortement progressé, ce qui permet à l'économie d'afficher un taux de chômage pour l'instant un peu meilleur qu'à la fin des années 1990.

Reste que tous les indicateurs sont au rouge. Les moins de 25 ans et les plus de 50 ans sont durement touchés avec une hausse en mars de 1,3 % chacun. Le chômage de longue durée explosé avec 15 % de chômeurs inscrits depuis plus d'un an en plus depuis mars 2012.  Pour les chômeurs de très longue durée (plus de trois ans d'inscriptions), la hausse est de 18,2 % sur un an. Logiquement, le nombre d'inscrits à Pôle emploi bénéficiaires du RSA bondit de 13,5 % en un an.

La forte hausse de mars est d'abord due à une chute des reprises d'emploi déclarées de près de 4 % en un mois. Le nombre d'offres d'emploi collectées par Pôle emploi a d'ailleurs reculé de 6 % en mars par rapport à février. Associée à une très forte baisse non expliquée des cessations d'inscriptions pour défaut d'actualisation, elle amène à une baisse de 3,7 % des sorties de liste. En parallèle, les nouvelles inscriptions à Pôle emploi reculent, mais moins fortement (- 2,4 %). Les inscriptions sur les listes pour licenciement économique progressent de 1,5 %, tout en restant extrêmement marginales (moins de 3 % des motifs d'inscription). La timide baisse des fins de CDD et de missions d'interim ne contrebalance pas leur ampleur.

Face à ces chiffres catastrophiques, la stratégie du gouvernement est de promouvoir les outils qu'il a mis en place. "Tous les leviers de la politique de l’emploi sont désormais opérationnels : emplois d’avenir, contrat de génération, sécurisation de l’emploi. Leur montée en puissance au cours des prochains mois est désormais l’enjeu majeur pour tous les acteurs de terrain", explique le ministère. Reste à savoir s'ils vont un jour porter leur fruit.

Journal Le Monde
Edition du jeudi 25 avril 2013
Jean-Baptiste Chostand

01/03/2013

CHEZ NOUS ! 149 DEMANDEURS D'EMPLOI SUPPLEMENTAIRES AU MOIS DE FEVRIER 2013 : SOIT 6 CHÔMEURS DE PLUS PAR JOUR !

Ce que M. Jean-Paul Dupré, maire, député, président national des missions locales pour l'emploi, vous cache !

 pôle emploi,chômage,février 2013,situation emploi

 

Février 2013 - Aude

Hausse de 0,7 % par rapport à fin janvier 2013 en cat. A

Fin février 2013, dans le département de l’Aude, 22 405 personnes sont inscrites à Pôle emploi en catégorie A.

Ce nombre est en hausse de 0,7 % par rapport à fin janvier (soit 160 demandeurs d’emploi supplémentaires). Sur un an, il augmente de 10,9 %. Sur l’ensemble de la région, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégorie A augmente de 1,1% par rapport à janvier (+11,4 % en un an).

Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégories A, B, C s’établit à 31 788 dans l’Aude fin février 2013. Ce nombre affiche une hausse de 0,5 % par rapport à janvier (soit 149 demandeurs d’emploi supplémentaires). Sur un an, la hausse est de 10,4 %. Sur l’ensemble de la région, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégories A, B, C augmente de 0,9% par rapport à janvier (+11,1 % en un an).

Observatoire statistique de Pôle emploi
Languedoc-Roussillon - Aude
Consultation du fichier Pdf détaillé.

01/02/2013

CHEZ NOUS ! 317 DEMANDEURS D'EMPLOI SUPPLEMENTAIRES AU MOIS DE JANVIER 2013 : SOIT 11 CHÔMEURS DE PLUS PAR JOUR !

Ce que M. Jean-Paul Dupré, maire, député, président national des missions locales pour l'emploi, vous cache !

Janvier 2013 - Aude

Hausse de 1 % par rapport à fin décembre en cat.A

Fin janvier 2013, dans le département de l’Aude, 22 245 personnes sont inscrites à Pôle emploi en catégorie A.

Ce nombre est en hausse de 1 % par rapport à fin décembre (soit 219 demandeurs d’emploi supplémentaires). Sur un an, il augmente de 10,7 %. Sur l’ensemble de la région, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégorie A augmente de 0,5% par rapport à décembre (+10,8 % en un an).

Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégories A, B, C s’établit à 31 639 dans l’Aude fin janvier 2013. Ce nombre affiche une hausse de 1 % par rapport à décembre (soit 317 demandeurs d’emploi supplémentaires). Sur un an, la hausse est de 10,5 %. Sur l’ensemble de la région, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégories A, B, C augmente de 1,2% par rapport à décembre (+10,9 % en un an).

Observatoire statistique de Pôle emploi
Languedoc-Roussillon - Aude
Consultation du fichier Pdf détaillé.

pôle emploi,chômage,situation emploi,aude,janvier 2013