Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/05/2013

EMMANUEL BRESSON, TÊTE DE LISTE AUX MUNICIPALES DE CASTELNAUDARY ?

 emmanuel bresson,élections municipales,2014,castelnaudary
Je prendrai une décision avant la fin du mois de mai, admet le patron de l'UMP départementale.
Journal L'Indépendant - Photographie : D. R.

La photo de couverture de sa page Facebook a été modifiée jeudi soir, tirée d'un article paru dans nos colonnes dans le cadre des dernières législatives. Elle montre le candidat d'alors entouré des militants "Cassabelistes" et "Embrystes" lors d'un meeting à l'amphithéâtre d'Arterris. Emmanuel Bresson l'aurait annoncé en interne récemment : il veut être tête de liste aux prochaines municipales. Hier matin, un membre de l'équipe de campagne des législatives l'a confirmé. La lettre mail de Jean-Félix Brouet laissait entendre la même chose depuis quelque temps.

Une "hypothèse de réflexion"

À reculons, l'intéressé ne nie pas qu'une telle candidature est une "hypothèse de réflexion" et que le siège à Paris demande que les têtes de listes soient effectivement fixées avant le 24 mai. "Une décision sera prise avant la fin mai", lâche plus tard Emmanuel Bresson, qui évoque aussi une piste parisienne pour son avenir politique immédiat, aux côtés de François Fillon. Et puis que penser de l'agenda ? Le 29 mai, l'élu du Plateau de Sault fait venir, à Castelnaudary, Laurent Wauquiez, vice-président de l'UMP, plusieurs fois ministre sous Nicolas Sarkozy... Lors de sa campagne des législatives, Emmanuel Bresson, comme d'autres prétendants opposés au candidat socialiste, ont pu se rendre compte que le terrain le plus favorable se trouvait dans la plaine lauragaise (Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy étaient en tête pour les présidentielles à Castelnaudary), plus conservatrice que les terres radicales socialistes de la Haute-Vallée, jugées "imprenables". Les scores le démontrent régulièrement : l'insuccès de la droite à Castelnaudary est avant tout une question de personnes. Le patron de l'UMP se voit-il déjà en nouveau Jean-Pierre Cassabel ou Daniel Arrata, ou compte-t-il sur l'affaiblissement de Patrick Maugard, ayant quitté le PS et sur la présence de Stéphane Linou parmi les candidats pour rogner le score de la gauche, pour faire refaire un "coup à la Maugard", qui en 1995 avait profité des dissensions à droite pour passer devant ? Aux élections législatives de 2012, le candidat PS Jean-Paul Dupré avait recueilli 59,47 % des voix sur Castelnaudary, le candidat UMP Emmanuel Bresson obtenait 40,53 %.

Journal L'Indépendant
Edition locale
Samedi 4 mai 2013