Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/03/2014

IGNOMINIE ? UN MOT A RICOCHET !

 Ignominie ? Un mot à ricochet !

 Limoux Renouveau aurait fait une campagne ignominieuse, c'est-à-dire infamante au regard du Prince Sortant ! Nous ne sommes pas au Palais-Bourbon pour utiliser des mots qui n'intéressent personne...
C'est ignominieux de dire que nous voulons de la Limouxinité ?
C'est ignominieux de dire que nous payons trop d'impôts ?
C'est ignominieux de vous dire que vous êtes là depuis trop longtemps ?
L'infamie, par le travers de vos aboyeurs, vous l'avez mise à notre encontre sur la place publique...
L'infamie, à l'encontre de tous ceux qui étaient contre vous, vous l'avez perfusée au goutte-à-goutte auprès d'une partie de la population, pour salir une réputation, une profession, une intention démocratique.
L'ignominie, mettez là sur votre nombril : il enflera plus encore et vous permettra de ne plus avoir de limite dans l'absence de morale Républicaine. Il est vrai que, lorsque l'on reste Prince pour trois ans, on peut en 1000 jours pourfendre encore les principes de la Liberté d'expression. 

Paul Genois
2014.03.27

Mon souci.jpg

08/02/2014

LES IMPÔTS N'ONT PAS AUGMENTE A LIMOUX DEPUIS 16 ANS ! MENTEUR OU MAUVAIS COMPTABLE : CHERCHEZ L'ERREUR !

Taxe d'ordures ménagères 

Augmentation de la taxe d'ordures ménagères à Limoux, de 1997 à 2013, pour une situation familiale et un patrimoine immobilier inchangés. Les francs des premières années ont été convertis en euros afin de rendre plus lisible la comparaison.

Année 1997 : 153 €
Année 1998 : 155 €
Année 1999 : 203 €
Année 2000 : 215 €
Année 2001 : 229 €
Année 2002 : 257 €
Année 2003 : 379 €
Année 2004 : 434 €
Année 2005 : 407 €
Année 2006 : 393 €
Année 2007 : 400 €
Année 2008 : 406 €
Année 2009 : 416 €
Année 2010 : 421 €
Année 2011 : 685 €
Année 2012 : 698 €
Année 2013 : 709 €

Soit une augmentation globale de 364 %
et une augmentation annuelle de 22,75 %
 

impôts,taxe ordures ménagères,1997,2012,356 %,22,25 %,menteur,mauvais comptable

FAIRE DIRE A LA PRESSE QUE LES IMPÔTS N'ONT PAS AUGMENTE A LIMOUX DEPUIS 17 ANS, C'EST PRENDRE LES GENS POUR DES IDIOTS OU DES IMBECILES !

TAXE D'HABITATION

Augmentation de la taxe d'habitation à Limoux , de 1996 à 2013, pour une situation familiale et un patrimoine immobilier inchangés. Les francs des premières années ont été convertis en euros afin de rendre plus lisible la comparaison.

Année 1996 :  297,00 €
Année 1997 :  314,96 €
Année 1998 :  469,85 €
Année 1999 :  333,71 €
Année 2000 :  220,44 €
Année 2001 :  264,50 €
Année 2002 :  480,00 €
Année 2003 :  617,00 €
Année 2004 :  641,00 €
Année 2005 :  779,00 €
Année 2006 :  802,00 €
Année 2007 :  811,00 €
Année 2008 :  822,00 €
Année 2009 :  863,00 €
Année 2010 :  883,00 €
Année 2011 :  933,00 €
Année 2012 :  986,00 €
Année 2013 : 1042,00 €

Soit une augmentation globale de 251 %
et une augmentation annuelle de 14,76 %
 

impôts,taxe d'habitation,augmentation,1996,2012,232 %,13,64 %

24/04/2013

Fiscalité : l'opposition persiste et signe.

Bac Pierre - Guillaume.jpg
Photographie : Guillaume - Journal L'Indépendant - 24 avril 2013

A un peu moins de onze mois des prochaines municipales, la fiscalité locale cristallise le débat entre la majorité et ses opposants.

Suite aux propos tenus par le député-maire Jean-Paul Dupré, le 21 avril dans nos colonnes, Pierre Bac, le président de l'association Limoux Renouveau, a tenu à réagir fermement.

"Monsieur le maire, je suis un homme libre sans obligation de discipline de parti. Ce terrain glissant sur lequel vous voulez m'amener ne sera pas le mien. Sachez que je ne suis pas un opposant politique, je suis un résistant, simple citoyen qui tente d'œuvrer pour le renouveau de notre ville. Limoux Renouveau dont je suis le président n'est affilié à aucun parti que ce soit", explique-t-il.

Mis en cause par le député-maire qui s'interrogeait sur l'implication des membres de son association dans la vie locale - "Où étaient-ils depuis 40 ans ?", demandait Jean-Paul Dupré - Pierre Bac souligne qu'il a été "quinze ans président des professions libérales de l'Aude, cinq ans conseiller prud'homal, cinq ans membre du conseil de l'ordre, assesseur au tribunal des affaires sociales, membre de la jeune chambre économique, des Capitouls, du Rotary, de la bande des Jouves, du tacot club, de Pacoulix...", ou encore président du club de VTT.

Enfin, sur le chapitre des impôts locaux, Pierre Bac confirme les chiffres que conteste le premier édile, "les sources étant celles de la Direction des finances publiques du ministère de l'Economie et des Finances en 2011", par ailleurs consultables sur le site Internet du ministère. "Qu'importe les chiffres, nombre de personnes préfèrent s'exiler ou faire construire dans les villages proches plutôt que de venir grossir les rangs de la cité blanquetière", conclut l'opposant.

Gérard Jean y va de son calcul :

De son côté, sur le blog "Limoux 2014", Gérard Jean a saisi sa plume pour s'adresser au maire.

"Pour ce qui est de la taxe foncière, écrit-il, j'ai payé 544 € en 1996 et 3 227 € en 2012, ce qui se traduit par une augmentation globale de 493 %, soit 31 % par an".

Pour la taxe d'habitation, l'homme de droite fait le même calcul et la majoration globale atteindrait 232 %.

Bref, on l'aura compris, le débat sur la fiscalité locale risque d'agiter pendant quelques mois encore la sphère politique locale. Pierre Bac répond aux propos de Jean-Paul Dupré, tenus le 21 avril dans nos colonnes.

Pierre BAC
Journal "L'Indépendant"
Edition locale du mercredi 24 avril 2013